OTTAWA – Alors que le nombre de fermes diminue au Canada, leur taille augmente et leurs exploitants se font de plus en plus âgés, révèle un rapport rendu public mardi par Statistique Canada.

L’agence, qui se fonde sur les données du Recensement de l’agriculture de 2011, a répertorié 205 730 fermes en 2011 au pays, ce qui représente un déclin de 74 000 exploitations agricoles en vingt ans.

Pendant ce temps, depuis 1991, la superficie agricole moyenne a augmenté pour passer de 198 à 778 acres

Un des auteurs du rapport et analyste en agriculture, Martin Beaulieu, a expliqué qu’une des raisons de cet accroissement de la taille des fermes est la mise en commun des terres à mesure que les agriculteurs prennent leur retraite.

«À moins qu’il y ait un renversement majeur de la tendance et que plus de jeunes se lancent dans l’agriculture, cette tendance va certainement perdurer», a indiqué M. Beaulieu en entrevue.

Le rapport, intitulé «Coup d’œil sur l’agriculture canadienne», souligne également que le nombre d’exploitants agricoles a chuté du quart entre 1991 et 2011 passant de 390 875 à 293 925 agriculteurs canadiens.

Au cours de la même période, l’âge moyen des fermiers est passé de 47,5 à 54 ans.

Le Nouveau Parti démocratique (NPD) s’est empressé de dénoncer l’inaction successive des gouvernements libéraux et des conservateurs pour apporter une solution viable pour préserver les fermes familiales.

«Le désengagement des conservateurs et des libéraux envers nos communautés agricoles rurales nous mènera tout droit vers la disparition de nos fermes familiales», a déploré Malcolm Allen, porte-parole en matière d’Agriculture.

Aussi dans National :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!