À quelques jours du dépôt du budget fédéral, attendu le 29 mars, Radio-Canada retient son souffle. La société d’État s’attend à des compressions, elle qui depuis 2006, a vu son financement public baisser de 6%.

En décembre dernier le ministre du Patrimoine, James Moore, a prévenu que Radio-Canada ne serait pas épargné par les compressions budgétaires. Pourtant le ministre avait déclaré au lendemain des élections du 2 mai 2011: «Nous avons dit que nous allions maintenir ou augmenter notre soutien à la SRC. C’est dans notre plateforme, nous l’avons dit et nous allons tenir notre promesse».

Un sondage Nanos réalisé pour le compte de Friends of Canadian Broadcasting révèle que 60% des répondants appuient cette déclaration. Ce qui fait dire au Syndicat canadien de la fonction publique qu’une «nette majorité de Canadiens s’opposent aux compressions à Radio-Canada».

Aussi dans National:

blog comments powered by Disqus