MARSOUI, Qc – Le premier ministre Philippe Couillard, qui s’est rendu vendredi dans la municipalité gaspésienne sinistrée de Marsoui, a promis que le gouvernement du Québec mettra en place sous peu d’autres mesures pour venir en aide aux 21 localités de la Haute-Gaspésie affectées par le passage de la tempête Arthur, le week-end dernier.

M. Couillard a rencontré le préfet et les maires de la MRC de la Haute-Gaspésie afin d’évaluer les besoins préliminaires.

Déjà, le gouvernement a débloqué 100 000 $ pour l’aide urgente. Le premier ministre a assuré que les équipes de la Sécurité publique vont demeurer sur place afin de répondre aux «besoins nouveaux» et pour soutenir les autorités locales.

Questionné à savoir pourquoi il n’a pas déclaré la région «zone sinistrée», M. Couillard a indiqué qu’il ne fallait pas «s’attarder sur les mots», que le plus important, «c’était d’intervenir rapidement sur le terrain».

Le premier ministre a rappelé que le gouvernement du Québec pourrait défrayer 90 pour cent des coûts encourus par les municipalités touchées, et peut-être même plus, dépendant de la «solidité» financière et fiscale des localités.

Philippe Couillard a profité de son passage à Marsoui pour inviter tous les Québécois à se rendre en Gaspésie cet été, non seulement en guise de solidarité avec les Gaspésiens mais aussi et surtout pour profiter des nombreuses infrastructures touristiques de la région.

Mercredi, la ministre de la Sécurité publique, Lise Thériault, s’est aussi rendue à Marsoui pour rassurer la population et encourager la reconstruction. Elle avait annoncé mardi la mise en oeuvre du Programme général d’aide financière lors de sinistres. Vingt-et-une municipalités pourront maintenant se prévaloir du programme, au lieu de 11 comme initialement annoncé. Outre Marsoui, Mont-Louis, Grande-Vallée et Rivière-à-Claude, entre autres, en font partie.

La tempête Arthur a causé des dégâts majeurs. Plusieurs bâtiments, routes et autres infrastructures ont été endommagés.

Aussi dans National :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!