THETFORD MINES, Que. – Il y aurait encore une lueur d’espoir pour la relance de la mine Lac-d’Amiante, à Saint-Joseph-de-Coleraine, dans la région de Chaudière-Appalaches.

Le maire de la municipalité, Luc Berthold, a indiqué que la partie patronale et le syndicat des Métallos sont disposés à discuter de nouveau afin d’en venir à une entente. Selon lui, l’écart entre les positions patronale et syndicale n’est pas insurmontable.

Les 350 travailleurs ont rejeté, la semaine dernière, les termes d’une proposition de convention collective.

L’employeur Simon Dupéré a remis au comité de relance, jeudi, un résumé de son plan visant une éventuelle reprise des activités de la mine d’amiante chrysotile.

Le plan déposé par la compagnie prévoit une exploitation pour plus d’une dizaine d’années. Toutefois, il ne comprend pas de garantie concernant la capacité de l’entreprise à réunir les sommes nécessaires à la concrétisation du plan de relance, même si l’entreprise se dit confiante à cet égard.

La mine est fermée depuis novembre dernier.

(Collaboration Jean-Hugo Savard, Passion Rock)

Aussi dans National :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!