Carlos Hernandez/monscoop@journalmetro.com Différentes actions contre la hausse des droits de scolarité ont eu lieu jeudi à Montréal.

Samedi à 13 h, un groupe d’étudiants lancera le mouvement Occupons Université de Montréal. Cette action a été annoncée jeudi, le jour même où l’université gagnait une bataille judiciaire pour que cesse le blocage du campus et que les étudiants qui le souhaitent puissent accéder aux salles de cours.

Il y a quelques jours, l’UQAM, le cégep d’Alma, et un étudiant en anthropologie l’Université Laval avaient déjà forcé avec succès le blocus étudiant en en appelant aux tribunaux. Des étudiants de l’Université du Québec en Outaouais ont entamé jeudi un recours similaire pour forcer le rétablissement des cours.

Le Mouvement Occupons Université de Montréal promet d’occuper les lieux jusqu’à ce que la ministre de l’Éducation, Line Beauchamp, accepte
d’ouvrir des négociations. «La ligne dure de la ministre ne passe pas. Elle doit ouvrir son jeu et entamer un dialogue avec les étudiants», a déclaré le président de la Fédération étudiante collégiale du Québec (FECQ), Léo Bureau-Blouin. Selon un sondage rendu public hier par la FECQ, 65 % des Québécois souhaitent que le gouvernement entame des discussions avec les étudiants.

Par ailleurs, au Collège de Valleyfield, là où naquit le mouvement, des étudiants ont bloqué l’entrée afin de protester contre la décision du collège qui voulait forcer unilatéralement la reprise des cours.

Après que quelques cégeps et certains étudiants de deuxième et troisième cycle de l’Université Laval ont décidé de reprendre les cours, il reste environ 180 000 étudiants et cégépiens en grève. La ministre Beauchamp a toutefois rappelé que 65 % des étudiants suivaient sleurscours normalement. Elle a aussi appelé les directions d’établissements blo­qués à forcer la reprise des cours.

Signalons pour finir que ce sera au tour du parc Jeanne-Mance d’accueillir une grande manifestation, qui soulignera en rouge sang les neuf ans de l’élection du gouvernement libéral de Jean Charest, ainsi que le 61e jour de grève.

Aussi dans National :

blog comments powered by Disqus