Archives Métro Neil Pasricha

TORONTO – On dit que toute bonne chose a une fin, même les choses les plus formidables.

Peu après minuit, jeudi, le blogueur d’origine torontoise Neil Pasricha a publié ce qui pourrait bien être le dernier message de son blogue, 1000awesomethings.com, qui a enregistré plus de 45 millions de visites depuis sa mise en ligne, il y a un peu moins de quatre ans.

Les hommages du blogueur de 32 ans aux choses formidables de la vie — comme rire tellement fort qu’on en pleure (no 538), choisir la caisse la plus rapide à l’épicerie (no 501) ou le soulagement ressenti lorsqu’on se débarrasse du hoquet (no 635) — se sont aussi retrouvés dans une série de livres, dont le premier, «The Book of Awesome» («La vie est cool»), est paru en avril 2010.

Mais après des années à faire le décompte du formidable en ligne, jour après jour, Pasricha est finalement arrivé à la fin de sa mission. Jeudi, le temps était venu de révéler la plus formidable des 1000 choses formidables.

Son choix, quel qu’il fut, ne pouvait faire l’unanimité, mais le dernier message du blogueur pourrait bien laisser plusieurs lecteurs perplexes. Cela ne semble toutefois pas déranger Pasricha, qui voulait justement que la fin ouverte inspire les gens à réfléchir à tous les aspects positifs de leur vie.

En entrevue, Neil Pasricha a donc révélé que «la chose la plus formidable est ce que vous voulez qu’elle soit».

«Contrairement à tous les autres messages sur « 1000 Awesome Things » qui traitent des petits plaisirs de la vie — comme uriner enfin après s’être retenu longtemps (no 529) —, ce message est le dernier et (…) il devait être différent des autres choses formidables», explique le blogueur.

«En affirmant que le plus formidable est ce que vous voulez, je vous donne la possibilité de choisir, vous pouvez aller aussi loin que vous le souhaitez, vous pouvez remplir le vide», ajoute-t-il.

Aussi dans National :

blog comments powered by Disqus