CALGARY – Le zoo de Calgary envisage de déplacer ses éléphants asiatiques menacés d’extinction dans un autre refuge pour animaux d’ici quatre ou cinq ans.

Le PDG Clement Lanthier a expliqué que le zoo avait compris que les éléphants se sentaient mieux dans un grand groupe social.

M. Lanthier a ajouté que le zoo ne pouvait offrir cela en raison de son espace limité.

S’exprimant par voie de communiqué, jeudi, M. Lanthier a mentionné que la décision avait été prise pour assurer le mieux-être des animaux, et qu’elle était basée sur les connaissances croissantes à propos de l’importance de la structure sociale chez les hordes d’éléphants.

Selon lui, la réalité est que le zoo de Calgary possède peu d’espace pour s’agrandir en raison de son emplacement sur une île au centre de la ville. Au dire de M. Lanthier, le zoo identifiera des emplacements accrédités potentiels, et des responsables les visiteront tous pour évaluer la possibilité d’y envoyer les pachydermes.

Kamala, Swarna et Maharani, les trois éléphantes de Calgary, doivent être gardées dans le même groupe comme une unité familiale, en compagnie de l’éléphanteau de Maharani qui devrait naître l’an prochain. L’éléphant Spike, de son côté, devrait être déplacé dans une installation appropriée en collaboration avec le zoo de Miami, qui en est toujours propriétaire.

Les animaux continueront de faire partie d’un programme qui favorise la survie de l’espèce.

Pour M. Lanthier, la décision de relocaliser les éléphants «a été terriblement difficile».

«Nous avons eu des éléphants ici pendant plus de 40 ans. Notre équipe de professionnels dédiés aux soins des éléphants ont littéralement consacré leurs carrières à soigner ces animaux inspirants.»

Le zoo de Toronto a perdu son accréditation cette semaine, en partie en raison de sa décision d’envoyer trois de ses éléphants africains dans un endroit non accrédité aux États-Unis.

Certains groupes ont fait part de leur inquiétude concernant le bien-être des animaux et le conseil municipal a voté, en octobre dernier, pour les envoyer en Californie où ils auraient droit à un climat plus tempéré et à plus d’espace.

L’ancien animateur de jeu questionnaire Bob Barker, également défenseur des droits des animaux depuis longtemps, a offert de payer le vol de 880 000 $ après avoir appris que l’un des éléphants possédait un problème à une patte et n’était pas suffisamment en forme pour supporter un long trajet en camion.

Le Edmonton Valley Zoo a résisté aux pressions des défenseurs des droits des animaux et des célébrités, y compris M. Barker, pour transporter son éléphante Lucy dans un climat plus chaud.

La directrice du zoo, Denise Prefontaine, a publié une déclaration jeudi réitérant ce que des responsables ont indiqué plusieurs fois : Lucy souffre d’un problème respiratoire qui pourrait être mortel si elle subissait le stress associé aux déplacements ou était placée dans un environnement inconnu.

Mme Prefontaine a expliqué que le but à long terme du zoo n’était pas d’héberger des éléphants. Mais «la politique actuelle est de s’occuper de la santé et du bien-être de Lucy».

«Elle demeurera à Edmonton, où nous allons nous assurer qu’elle recevra les meilleurs soins possibles.»

Aussi dans National :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!