TORONTO – Un scrutin anticipé est écarté en Ontario: les néo-démocrates ont accordé leur soutien au budget du gouvernement libéral minoritaire de Dalton McGuinty, après qu’il eut consenti à imposer une nouvelle surtaxe pour les Ontariens qui gagnent plus de 500 000 $ par année.

La leader du Nouveau Parti démocratique (NPD), Andrea Horwath, a soutenu lundi qu’avec cette augmentation d’impôt pour les Ontariens qu’elle qualifie de «très aisés», le budget libéral est un peu plus équitable. Par conséquent, son parti ne s’opposera pas au budget lors du vote crucial de mardi, assurant du même coup la survie du gouvernement libéral.

Le premier ministre McGuinty a annoncé, à l’issue d’un entretien d’une quarantaine de minutes lundi avec Mme Horwath, qu’il acceptait de hausser les impôts des contribuables les plus fortunés, afin d’assurer l’adoption de son budget et éviter la tenue d’un nouveau scrutin, après six mois au pouvoir.

M. McGuinty s’est engagé à ce que la totalité de l’argent ainsi amassé — soit environ 470 millions $ par année — servira à abaisser le déficit de la province, qui se chiffre à 15,2 milliards $. La surtaxe sera abolie une fois l’équilibre budgétaire atteint — soit en 2017, selon les prévisions du gouvernement.

Le premier ministre a rejeté les critiques voulant qu’il n’ait pas tenu encore une fois sa promesse de ne pas se servir d’une hausse des impôts pour atteindre cet équilibre.

M. McGuinty a aussi accepté d’augmenter les prestations d’aide sociale de 1,0 pour cent, en plus de créer un fonds de transition de 20 millions $ pour aider les hôpitaux des régions rurales et du nord de la province.

«Les néo-démocrates voulaient imposer les plus riches, je voulais trouver une façon d’abaisser plus rapidement notre déficit», a plaidé le premier ministre. «Nous demandons donc à ceux qui en ont les moyens de nous aider en acceptant d’en faire un peu plus, pour nous aider à accélérer notre plan d’élimination du déficit et, au final, s’assurer d’une économie plus solide tout en protégeant nos écoles et nos soins de santé.»

Ces concessions ont été accordées après que Mme Horwath eut renoncé, la semaine dernière, à l’une de ses demandes principales, soit que la portion provinciale de la taxe de vente harmonisée ne s’applique pas aux factures de mazout des particuliers.

Les conservateurs avaient quant à eux promis de voter contre le budget, ce mardi, rendant ainsi le soutien du NPD indispensable aux libéraux de Dalton McGuinty, sans quoi son gouvernement serait défait.

Aussi dans National :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!