Onze perquisitions sont menées par 80 enquêteurs, mercredi matin, dans un dossier impliquant le développeur Catania. Des enquêteurs sont d’ailleurs à pied d’oeuvre dans les bureaux de Catania, à Brossard.

Revenu Québec et l’Unité permanente anti-corruption (UPAC) seraient à l’origine de la frappe. Les enquêteurs s’apprêteraient à saisir de nombreux documents.

«C’est l’Agence du revenu du Québec (ARQ), qui mène une série de perquisitions, mais c’est un dossier UPAC. Le rôle de l’ARQ dans l’UPAC est de détecter les infractions liées à la corruption et la malversation en utilisant les dispositions fiscales», a précisé à Cyberpresse. Anne-Frédérick Laurence, porte-parole de l’UPAC.

Catania, un important développeur, est connu à Montréal pour le projet du Faubourg Contrecoeur. Ce projet a fait l’objet d’une controverse en raison du prix payé par Catania pour le terrain, qui aurait été beaucoup moins élevé que l’évaluation municipale.

Plus de détails à venir.

Aussi dans National :

blog comments powered by Disqus