OTTAWA – Les fournisseurs de services de télévision, d’Internet et de téléphonie n’auront plus le droit d’exiger un avis de 30 jours à un client qui décidera d’annuler son abonnement.

Dans une décision rendue jeudi, le Conseil de la radiodiffusion et des télécommunications canadiennes (CRTC) a annoncé qu’il s’attendait à ce que les fournisseurs abandonnent cette pratique au plus tard le 23 janvier prochain.

Il s’agit de la première décision du CRTC prise dans la foulée des audiences publiques «Parlons télé: une conversation avec les Canadiens sur l’avenir de la télévision», qui ont commencé en septembre dernier.

Dans un communiqué, le CRTC a expliqué que des groupes de défense des consommateurs et des citoyens souhaitaient l’abolition de ces pratiques et que «nombre de Canadiens» avaient exprimé leur frustration à ce sujet auprès du Commissaire aux plaintes relatives aux services de télécommunications.

Avec cette décision qui facilite le changement de fournisseur, le CRTC dit vouloir permettre à la population et aux petites entreprises de «profiter plus facilement du marché concurrentiel».

Aussi dans National :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!