The Canadian Press Steven Allen avait 20 ans

WAINWRIGHT, Alta. – Un jeune militaire qui s’entraînait pour devenir soldat d’infanterie dans les forces régulières est mort à la suite d’un effondrement sur une base de l’armée en Alberta.

Le jeune soldat est mort de ses blessures subies lundi, alors que la tour d’observation sur laquelle il se trouvait s’est effondrée à la base de Wainwright, en Alberta. C’est ce qu’ont rapporté les Forces armées canadiennes, par voie de communiqué, jeudi.

Steven Allen, jeune militaire de 20 ans originaire de Victoria, a été transporté par avion à un hôpital de l’Alberta, où il a succombé à ses blessures.

Un autre soldat qui était à ses côtés a été blessé légèrement. L’armée n’a pas dévoilé son identité.

L’armée a indiqué qu’elle ne pourrait pas fournir de plus amples informations sur l’affaire, puisqu’une enquête est en cours.

M. Allen s’était joint à l’armée il y a un an et avait complété sa formation militaire de base.

«La perte d’un soldat est une tragédie pour la collectivité militaire et nous présentons nos sincères condoléances à la famille et aux amis du soldat Allen. Bien qu’il ait servi peu de temps au sein des Forces armées canadiennes, sa décision de s’enrôler et de poursuivre sa carrière dans l’Armée canadienne en dit long sur sa force de caractère et sa détermination», a affirmé le brigadier-général Wayne Eyre.

Le premier ministre Stephen Harper a aussi transmis ses condoléances aux proches du soldat Allen.

«Ce tragique accident nous rappelle les épreuves que doivent surmonter nos courageux hommes et femmes en uniforme lorsqu’ils s’entraînent pour défendre les libertés (…) Le soldat Allen a perdu la vie dans l’exercice de ses fonctions. Nous rendrons hommage au service qu’il a rendu au Canada et nous nous en souviendrons», a-t-il déclaré, dans un communiqué.

Aussi dans National :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!