TORONTO – La nomination à la haute fonction publique en Ontario d’une députée conservatrice d’expérience pourrait bien permettre au gouvernement libéral de devenir majoritaire.

Elizabeth Witmer a annoncé vendredi qu’elle quittait son siège de députée de la circonscription de Kitchener-Waterloo après avoir passé 22 ans à l’Assemblée législative.

La respectée politicienne a été nommée par le gouvernement libéral à la tête de la Commission de la sécurité professionnelle et de l’assurance contre les accidents de travail. Son départ pourrait donner la chance au premier ministre Dalton McGuinty et à ses troupes, actuellement minoritaires à Queen’s Park, de faire pencher la balance en leur faveur.

Les libéraux ont été réélus en octobre à seulement un siège de la majorité (53 députés sur 107). Mais l’élection du libéral Dave Levac au poste de président de l’Assemblée législative signifie qu’ils occupent présentement 52 sièges sur 107.

Si le Parti libéral réussissait à ravir la circonscription de Mme Witmer au Parti progressiste-conservateur, cela le mettrait sur le même pied d’égalité que les partis de l’opposition — ensemble, ils détiennent un siège de plus, mais le président, qui ne peut voter que lorsqu’il y a égalité des voix, se range habituellement du côté du gouvernement.

Dans un communiqué publié vendredi, Elizabeth Witmer a déclaré que la décision avait été extrêmement difficile à prendre, mais qu’elle croyait que c’était le bon choix pour elle à cette étape de sa vie et de sa carrière.

Âgée de 65 ans, Mme Witmer a été élue pour la première fois en 1990 et détient le record de la femme ayant siégé le plus longtemps à l’Assemblée législative dans l’histoire de l’Ontario.

Elle a été vice-première-ministre sous Mike Harris et Ernie Eves de 1995 à 2003, en plus d’assumer la responsabilité de plusieurs ministères, dont ceux de la Santé et des Soins de longue durée, de l’Éducation, du Travail et de l’Environnement.

Aussi dans National :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!