MONTRÉAL – Après 16 années consécutives de profits, le Groupe d’entreprises Postes Canada a affiché mardi une perte nette de 188 millions $ pour 2011.

La société d’État a attribué cette perte financière à l’arrêt de travail de juin dernier, à la baisse des volumes de courrier, aux obligations de son régime de retraite et à une décision de la Cour suprême en matière d’équité salariale.

Les revenus de Postes Canada ont atteint 7,484 milliards $ en 2011, en hausse de 0,8 pour cent par rapport à ceux de 7,453 milliards $ enregistrés un an plus tôt. Son résultat opérationnel s’est cependant soldé par une perte de 226 millions $, contre un bénéfice d’exploitation de 142 millions $ en 2010.

L’arrêt de travail de 25 jours survenu en juin a eu des conséquences financières et des répercussions concurrentielles «immédiates», a expliqué dans un communiqué Postes Canada, précisant que les volumes de courrier dit «transactionnel» — soit les factures, les avis et les relevés — ont continué à diminuer pendant le restant de l’année.

La société a en outre dû injecter 510 millions $ dans son régime de retraite l’an dernier, dont 219 millions $ en paiements spéciaux. Le déficit de solvabilité du régime se chiffre à 4,17 milliards $.

La rentabilité de Postes Canada a aussi été affectée par une décision rendue par la Cour suprême en novembre, laquelle a stipulé que certains employés avaient gagné moins que d’autres personnes à des postes comparables dans un dossier qui remonte à 1983. Une estimation des coûts découlant de cette décision a été reconnue par Postes Canada, mais aucun détail supplémentaire n’a été fourni puisque des consultations ont toujours lieu à ce sujet.

Postes Canada comptait l’an dernier 69 000 employés, tandis que son réseau comprend plus de 30 000 boîtes aux lettres publiques et près de 6500 bureaux de poste. Les activités de Postes Canada sont financées par les revenus que génèrent ses produits et services, et non par les contribuables.

Le Groupe d’entreprises Postes Canada est composé de Postes Canada et de trois filiales en propriété non exclusives, soit la société de logistique Purolator, le groupe de solutions de chaîne d’approvisionnement pour entreprises SCI et la société de systèmes informatiques et d’information Innovaposte.

Aussi dans National :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!