MONTRÉAL – Le réseau Sun News a cessé de diffuser à 5h vendredi matin à la suite de l’échec des négociations visant à vendre la controversée station de télévision.

Aucune annonce officielle n’a été effectuée en ondes.

L’image est seulement passée au noir avant d’être remplacée par le logo de la chaîne.

Les téléspectateurs ont également pu lire un message affiché à l’écran qui précisait que le réseau Sun News n’était désormais plus disponible.

Cette fermeture intervient au terme de plusieurs mois d’incertitude par rapport au sort de la station.

Elle survient également après que PostMedia eût annoncé son intention d’acquérir les journaux et les sites Internet de Sun Media appartenant à Québecor pour 316 millions $.

La chaîne Sun News ne faisait pas partie de l’offre, ce qui avait fait dire à plusieurs observateurs que sa fin était imminente.

Par ailleurs, à la fin janvier, des médias rapportaient que les pourparlers entre Moses Znaimer de ZoomerMedia, qui souhaitait acheter le réseau et Québecor, qui contrôle Sun Media, étaient dans l’impasse et que la chaîne risquait donc d’être dissoute dans les huit prochaines semaines.

Dans un communiqué de presse dont la diffusion a coïncidé avec la fin des programmes, la direction de Sun Media a indiqué avoir passé des mois à chercher un acheteur potentiel.

Cependant, elle a précisé «qu’aucune partie capable de mettre la main sur la station télévisuelle n’a été trouvée» et que vu les pertes financières, «il n’y avait pas d’autre choix que de fermer Sun News».

«C’est un résultat malheureux; fermer Sun News n’était certainement pas mon objectif», a soutenu la présidente-directrice générale de Media Group et de Sun Media, Julie Tremblay.

Elle a ajouté qu’au cours des quatre dernières années, son équipe a tout tenté pour accroître ses parts de marché afin d’engendrer les profits nécessaires pour être en mesure d’opérer un réseau national de nouvelles.

Mme Tremblay a notamment blâmé les nombreux obstacles rencontrés en télédistribution.

Selon diverses sources, cette fermeture conduirait à la perte de 200 emplois mais aucune précision officielle quant au nombre de mises à pied n’a été apportée dans l’immédiat.

Aussi dans National :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!