VAUGHAN, Ont. – Un homme d’affaires canadien rentre chez lui après avoir été retenu plus de trois ans à Cuba à cause d’une poursuite judiciaire.

Cy Tokmakjian, fondateur de la compagnie de transport Tokmakjian Group à Vaughan, en Ontario, a été condamné en septembre à 15 ans de prison pour des accusations de corruption.

M. Tokmakjian a été accusé après que les bureaux à Cuba de sa compagnie ont été perquisionnés, en 2011. Le pays lançait alors une opération anti-corruption. L’homme d’affaires et sa famille ont toujours dit que les accusations étaient non fondées.

L’avocat Barry Papazian a affirmé samedi que M. Tokmakjian était «en bonne santé, d’humeur fantastique» et qu’il avait hâte de passer du temps avec sa famille.

Dans une déclaration, l’avocat a remercié l’ancien ministre des Affaires étrangères, John Baird, l’ambassadeur canadien à Cuba, Yves Gagnon, et le député de Thornhill, Peter Kent, pour avoir contribué à régler le dossier.

Aucun détail n’a toutefois été donné sur ce qui a permis le retour de M. Tokmakjian au Canada. Il a été accueilli par sa famille, ses amis et des d’employés.

«La famille Tokmakjian est sincèrement reconnaissante pour le formidable soutien du Canada tout au long de cette épreuve», a-t-il affirmé.

Le groupe Tokmakjian soutenait que les accusations contre son président étaient une excuse pour saisir ses actifs de 100 millions $ à Cuba.

Aussi dans National :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!