OTTAWA – Le ministre de la Sécurité publique a deux messages à lancer dans la foulée des menaces formulées par le groupe islamiste Al-Shabab: aux citoyens, il dit de continuer à magasiner, et aux parlementaires, il demande d’adopter le projet de loi antiterroriste C-51.

Selon Steven Blaney, les habitudes de magasinage des Canadiens ne devraient pas être perturbées par le groupe extrémiste somalien, qui a proféré dans une vidéo des menaces à l’endroit de plusieurs centres commerciaux, dont le West Edmonton Mall, en Alberta.

Mais les avertissements contenus dans l’enregistrement, qui fait l’objet d’une enquête de la Gendarmerie royale du Canada (GRC), témoignent de l’urgence d’adopter sans plus tarder le projet de loi C-51, a plaidé le ministre Blaney en point de presse, lundi.

Le lien établi entre ces menaces et la mesure législative actuellement à l’étude au Parlement a été dénoncé par le Nouveau Parti démocratique (NPD), qui a accusé M. Blaney d’exploiter C-51 à des fins électorales.

Le Parti libéral a pour sa part invité l’élu conservateur à faire preuve de la même célérité pour adopter des amendements au projet de loi.

La vidéo de 76 minutes, qui relate l’attaque perpétrée en 2013 contre le Westgate Mall, à Nairobi, contiendrait une brève référence au West Edmonton Mall. Al-Shabab avait revendiqué la responsabilité de l’attaque à Nairobi, qui a fait 67 morts.

«Et si un tel attentat se produisait au Mall of America au Minnesota? Au West Edmonton Mall au Canada? Ou sur l’avenue Oxford à Londres?», affirme un homme masqué.

Aussi dans National :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!