QUÉBEC – Le ministre des Affaires municipales, Pierre Moreau, renonce à sabrer dans les transferts destinés à la Ville de Longueuil.

M. Moreau a confirmé sa volte-face, lundi, au terme d’une rencontre avec la mairesse de Longueuil, Caroline St-Hilaire.

Le ministre a abandonné sa menace de sanction en échange d’un engagement de la part de la mairesse à faire des efforts supplémentaires d’assainissement des finances dans son prochain budget.

Par conséquent, les contribuables de Longueuil ne recevront pas le remboursement de taxe que le ministre des Affaires municipales leur avait annoncé.

En décembre dernier, la Ville de Longueuil a refilé à ses contribuables une hausse de taxe de 3,9 pour cent, et a imputé une partie de l’augmentation _ 1,2 pour cent _ aux compressions imposées par le gouvernement au monde municipal.

La décision de Longueuil _ de même que celle, de même nature, de la Ville de Laval _ avait froissé le ministre Moreau à un point tel qu’il avait menacé de couper les vivres aux deux municipalités afin de rembourser aux contribuables les hausses attribuées aux compressions.

Il n’a pas été possible lundi de savoir si le ministre avait aussi abandonné l’idée de sanctionner la Ville de Laval.

Aussi dans National :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!