BURGEO, T.-N.-L. – Le brise-glace Ann Harvey, de la Garde côtière canadienne, a touché le fond, mercredi matin, au sud de l’île de Terre-Neuve, et il prend l’eau, mais les 26 membres d’équipage sont sains et saufs.

Selon la Garde côtière, l’accident s’est produit à environ neuf kilomètres au sud de Burgeo, alors que le «brise-glace lourd» accomplissait sa mission première. L’incident n’a pas fait de blessés, indiquait Pêches et Océans Canada mercredi. La Force opérationnelle interarmées pour l’Atlantique a cependant annoncé plus tard que le brise-glace prenait l’eau.

Le capitaine de la Garde côtière Jim Chmiel a affirmé qu’il n’y avait pas de danger que le navire coule. Il a toutefois ajouté que l’eau avait endommagé deux moteurs électriques.

Le ministère a indiqué qu’un bateau de sauvetage est sur les lieux et qu’il s’est déjà amarré au Ann Harvey.

Un hélicoptère de la Garde côtière a aussi décollé de Saint-Jean, Terre-Neuve-et-Labrador, et le navire Louis S. St-Laurent de la Garde côtière se dirigeait mercredi après-midi vers le brise-glace en détresse, qu’il devait atteindre de 10 à 12 heures plus tard. Une fois sur place, il demeurera prêt à intervenir en attendant l’arrivée d’un autre bateau de la Garde côtière, le Teleost, qui devrait arriver sur les lieux vers midi jeudi. Le Teleost sert à des recherches halieutiques dans la région.

La Garde côtière a indiqué que la météo dans la région était bonne, mercredi, avec des vents du nord-ouest qui devraient atteindre 35 km/h en soirée, jugés favorables pour le brise-glace compte tenu de sa position.

Le Ann Harvey, long de 120 mètres, a été construit à Halifax en 1987; il peut accueillir 47 personnes à bord. En plus de ses fonctions de «brise-glace lourd», le navire à propulsion diésel-électrique peut tendre des bouées et participer à des opérations de recherche et sauvetage ou d’application des règlements sur les pêches. Il peut aussi accueillir deux hélicoptères.

Le site de la Garde côtière indique qu’il y a en tout temps un spécialiste en sauvetage à bord du Ann Harvey.

Aussi dans National :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!