WINNIPEG – Un homme ayant décapité un autre passager dans un autobus Greyhound au Manitoba et fait du cannibalisme pourra avoir des permissions de sortie hors de l’hôpital psychiatrique où il est interné.

Une commission d’examen du code criminel a déterminé que l’équipe de soins de Vince Li pourra lui accorder des brèves sorties supervisées.

La commission a indiqué jeudi que les sorties seront d’abord d’une durée de 30 minutes et seront augmentées graduellement à un maximum d’une journée complète.

Il a aussi été dit que ces permissions devraient être accordées seulement si l’équipe de soins estime que la condition de Vince Li est stable et qu’il est «approprié et sûr pour lui de quitter l’enceinte».

Vince Li devra être escorté en tout temps par un membre du personnel et un agent de sécurité.

Il avait été déclaré non criminellement responsable de la mort en juillet 2008 de Tim McLean, un jeune travailleur de carnaval assis aux côtés de Li dans un autobus près de Portage-La-Prairie.

Vince Li avait été initialement confiné à une aile fermée du centre psychiatrique de Selkirk, avant de se voir donner le droit en 2010 à des promenades sous escorte sur le terrain de l’hôpital.

Le psychiatre de Li a affirmé que l’homme de 44 ans a bien réagi aux traitements, et a demandé à la commission plus tôt cette semaine de laisser le patient faire des excursions dans la ville.

La Couronne ne s’est pas opposée à cette suggestion, mais la mère de la victime, Carol DeDelley, a fait valoir que Li ne devrait jamais pouvoir se trouver dans des lieux publics.

Aussi dans National :

blog comments powered by Disqus