EXCLUSIF logoLes travaux des équipes chargées de la protection des animaux en péril du Québec sont toujours en suspens, alors qu’ils devaient reprendre le 1er avril, a appris Métro. Une situation qui fait craindre pour leur survie.

Depuis de nombreuses années, quatorze équipes constituées d’experts, d’organismes, de municipalités et de fonctionnaires conseillent le ministère des Forêts, de la Faune et des Parcs (MFFP) sur les mesures à instaurer pour aider des espèces menacées ou vulnérables à se rétablir. Leurs travaux ont été officiellement suspendus «temporairement» depuis octobre pour une période de six mois pour des raisons budgétaires, alors même que la faune du Québec est plus que jamais menacée.

Relisez le dossier de Roxane Léouzon sur la biodiversité québécoise

Le hic, c’est que plusieurs membres de ces équipes de rétablissement contactés cette semaine par Métro attendent toujours. «On n’a reçu aucune convocation, aucune réponse officielle à nos questions. Par téléphone, on nous dit qu’on aura des nouvelles sous peu», a déploré Sophie Gallais, chargée de projet chez Nature Québec.

Nature Québec s’inquiète tout particulièrement de la situation du caribou forestier. «Les membres de l’équipe attendent depuis plusieurs mois les résultats d’un important travail concernant l’intégration des Lignes directrices pour l’aménagement de l’habitat du caribou forestier. […] D’autre part, un rapport essentiel en lien avec une des mesures du plan de rétablissement (secteurs prioritaires pour la création de grandes aires protégées pour le caribou forestier) doit être discuté entre les membres de l’équipe», peut-on lire dans une lettre que son organisme et la Société pour la nature et les parcs ont envoyé à la mi-mars à la sous-ministre, demandant une confirmation que les rencontres reprendraient sous peu. Cette dernière est restée lettre morte.

Nature Québec craint le pire, c’est-à-dire qu’elles ne reprennent jamais. «Le ministère veut-il maintenant faire cavalier seul et éliminer ces structures très importantes pour le rétablissement des espèces?» s’est demandée Mme Gallais.

Le MFFP n’a pas répondu aux questions de Métro.

Aussi dans National :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!