MONTRÉAL – En ce 17 mai, Journée mondiale de lutte contre l’homophobie et la transphobie, un sondage révèle que 75% des Québécois considèrent qu’il est facile pour une personne hétérosexuelle d’afficher ouvertement son appui aux personnes lesbiennes, gaies, bisexuelles et transidentitaires (LGBT).

L’enquête Léger Marketing a été réalisée pour la Fondation Émergence.

Le thème de la Journée est «Les alliés affichent leurs couleurs». Selon Martine Roy, présidente de la Fondation, les «alliés» ont un rôle indispensable dans le cheminement des personnes LGBT.

Mais elle constate que les préjugés persistent malgré la sensibilisation. Pas moins de 71% de Québécois disent avoir été témoins, dans la vie de tous les jours, de propos désobligeants ou de comportements irrespectueux à l’égard de personnes lesbiennes, gaies, bisexuelles ou transidentitaires.

De son coté, la Commission des droits de la personne et des droits de la jeunesse lance un appel au gouvernement du Québec pour qu’il adopte des dispositions réglementaires afin de reconnaître les droits des personnes trans.

La Commission invite également le gouvernement à agir pour lutter contre l’intimidation dont sont victimes les membres de la communauté LGBT, particulièrement les jeunes. Près de la moitié des jeunes LGBT feraient l’objet de menaces, de violence ou d’intimidation à l’école.

A noter que pour souligner la Journée mondiale de lutte contre l’homophobie et la transphobie, le drapeau arc-en-ciel a été hissé au Parlement, à Québec.

Dans plus de 77 pays, les personnes LGBT sont exposées à des condamnations en raison de lois homophobes, certaines pouvant aller jusqu’à la peine de mort comme en Arabie saoudite, au Brunei, en Iran, en Mauritanie, en Somalie, au Soudan et au Yémen.

Aussi dans National :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!