AKWESASNE, Ont. – Le Conseil mohawk d’Akwesasne affirme que le gouvernement fédéral lui a offert 239 millions $ en compensation s’il renonce aux 8100 hectares de terrain qu’il réclame du Québec.

Dans un communiqué publié lundi, le Conseil a annoncé que l’offre serait soumise à l’approbation de la collectivité par référendum.

Selon lui, ce territoire, appelé Tsikaristisere par les Premières Nations, n’a jamais été officiellement cédé au Canada et a fait l’objet de négociations depuis les années 1980.

Ce territoire est occupé par la municipalité de canton de Dundee, située dans le sud-ouest du Québec.

Le ministère des Affaires autochtones a transmis un communiqué, lundi soir, indiquant avoir «déposé une offre de règlement», sans toutefois confirmer le montant de 239 millions $.

«La résolution de la revendication du territoire Tsikaristisere/Dundee aura des répercussions positives sur l’économie de la région et créera de nouvelles occasions de développement économique pour ses membres de même que pour ses voisins», souligne le communiqué.

Le Conseil a ajouté que l’offre comprenait aussi environ 7400 hectares de terrain qui seraient transformés en réserves, soumis à certaines conditions.

Des appels placés auprès du Conseil mohawk sont demeurés sans réponse.

Aussi dans National :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!