TORONTO – Le réseau anglais de Radio-Canada a annoncé avoir rompu ses liens avec un de ses animateurs vedettes, Evan Solomon, mardi.

L’annonce de la CBC est survenue à peine une heure après que le Toronto Star eut rapporté que M. Solomon avait prétendument agi, en secret, à titre de courtier dans de lucratives transactions sur des oeuvres d’art avec des gens avec qui il a affaire dans son travail.

Le reportage a été diffusé sur le site Internet du quotidien, mardi soir. Le Star indique que Solomon avait reconnu qu’il était impliqué dans le commerce de l’art, ajoutant que «la CBC était au courant». Il aurait aussi dit qu’il n’était plus impliqué dans ce genre de commerce.

L’article mentionne les noms du co-fondateur de Research In Motion, Jim Balsillie, et de l’ancien gouverneur de la Banque du Canada, Mark Carney, parmi ceux à qui Evan Solomon a servi d’intermédiaire.

Evan Solomon animait l’émission «Power and Politics» sur les ondes de la télévision et «The House» à la radio.

Dans une note interne, la rédactrice en chef de la CBC, Jennifer McGuire, a annoncé la nouvelle au personnel de la société d’État sans fournir d’amples détails.

«J’ai le regret de vous informer que CBC News a rompu ses liens avec Evan Solomon, animateur de ‘Power and Politics’ et ‘The House’, a-t-elle écrit dans un courriel. Nous allons annoncer qui animera ces émissions de façon intérimaire dans quelques jours.»

Un porte-parole de la CBC, Chuck Thompson, a dit que le diffuseur avait déterminé que certaines des activités d’Evan Solomon était «incompatible» avec ses politiques sur les conflits d’intérêts et les normes journalistiques.

Des sources à la CBC ont indiqué que son renvoi avait fait l’objet de discussions au cours d’une réunion forte en émotions de l’équipe de «Power and Politics». L’émission était en ondes lorsque l’article du Star a été publié.

M. Solomon n’a pu être joint pour obtenir ses commentaires.

Aussi dans National :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!