Jacques Boissinot Philippe Couillard, Pierre-Karl Peladeau. Jacques Boissinot / La Presse Canadienne

QUÉBEC – Le chef de l’opposition officielle, Pierre Karl Péladeau, est loin d’être convaincu de la pertinence d’augmenter à court terme les seuils d’immigration au Québec.

Il se montre sceptique.

Selon lui, le gouvernement Couillard doit faire la preuve que le Québec a «absolument» besoin d’accueillir un plus grand nombre d’immigrants, avant de songer à accroître les seuils actuels.

En point de presse, mardi, en marge d’une cérémonie de remise de l’Ordre national du Québec à 35 personnalités québécoises, le chef péquiste a dit estimer que le gouvernement devait dans un premier temps mettre en place les structures d’accueil nécessaires pour bien enseigner le français aux immigrants déjà installés au Québec.

Toute augmentation du seuil actuel devrait aussi être précédée d’une consultation visant à bien évaluer les impacts de toute nouvelle hausse, a-t-il fait valoir.

Le Québec accueille environ 50 000 immigrants chaque année, dont 40 pour cent ne parlent pas un mot de français à leur arrivée.

Dimanche, le premier ministre Philippe Couillard a annoncé son intention de hausser les seuils d’immigration, pour combler les besoins futurs de main-d’oeuvre.

Lundi, sur sa page Facebook, M. Péladeau avait réagi, en exprimant ses craintes de voir le français rendu plus fragile par une augmentation soudaine du nombre d’immigrants.

Mardi, M. Péladeau n’a pas voulu dire s’il considérait que le Québec accueillait trop ou pas assez d’immigrants.

Selon lui, ce ne serait «pas convenable» de se prononcer sur cette question dès maintenant, avant d’avoir entrepris un processus de consultation.

Sinon, «on met comme la charrue devant les boeufs».

«Il faut y aller par étapes», a-t-il ajouté, insistant sur le renforcement, dans un premier temps, des structures d’accueil en francisation.

«Tout le monde reconnaît que les structures d’accueil ne sont pas suffisantes» actuellement, a-t-il dit.

La ministre de l’Immigration, Kathleen Weil, mènera une consultation sur les seuils d’immigration à l’automne, en marge d’une nouvelle politique d’immigration qui est en préparation.

Aussi dans National :

Nous sommes présentement en train de tester une nouvelle plateforme de commentaires sur notre site web. Grâce à Facebook Comments, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!