MONTRÉAL – Cinq personnes ont été hospitalisées mercredi soir à Ottawa souffrant de complications médicales graves après avoir consommé ce qu’elles croyaient être du crack, un dérivé de cocaïne.

«C’était vendu comme du crack, mais on ne sait pas encore ce qu’il y avait dedans», a expliqué le constable Charles Benoît, de la police d’Ottawa, en entrevue avec La Presse Canadienne.

Les policiers ont été avisés, en même temps que les paramédics de la capitale, d’une situation médicale d’urgence près de la rue George, au centre-ville, vers 19h.

«À l’arrivée des secouristes, les victimes avaient des problèmes respiratoires assez graves, avec le visage et les lèvres bleuis, ils avaient des vomissements… des symptômes assez extrêmes qui sont apparus peu de temps après la consommation», a relaté le constable Benoît.

L’enquête a permis de localiser un sixième cas d’intoxication à la drogue, dont des échantillons ont été expédiés aux laboratoires de Santé Canada pour être analysés, afin d’en déterminer la composition.

Les policiers ont également mis la main au collet d’un suspect, un individu connu des autorités, qui fera face à des accusations reliées au trafic de stupéfiants et de bris de probation. D’autres accusations pourraient s’ajouter et d’autres arrestations ne sont pas écartées.

Les victimes ont été transportées à l’hôpital et certaines ont reçu leur congé depuis. Selon les policiers d’Ottawa, toutefois, malgré la gravité des symptômes, il ne semble pas que leur vie ait été en danger.

Aussi dans National :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!