OTTAWA – La députée libérale fédérale Joyce Murray présente ses excuses pour une publicité dans un journal qui laisse croire qu’elle alimente des stéréotypes contre les Autochtones.

Mais le journal s’excuse à son tour auprès de Mme Murray pour avoir diffusé la publicité sans avoir remarqué qu’elle comportait un contenu offensant ayant été rédigé à l’insu de la députée, par un employé des ventes du média.

Le First Nations Drum, qui se présente comme le plus important journal autochtone au pays, a diffusé la publicité il y a environ trois semaines.

Elle montrait une photo de Mme Murray, souriante, aux côtés d’un message de félicitations à tous les diplômés en 2015 des écoles secondaires autochtones.

Le message se concluait avec le slogan: «Sobriété, éducation et rigueur au travail sont gages de succès.»

Mme Murray a dit ne pas avoir approuvé le contenu de la publicité. Elle a tout de même pris l’entière responsabilité et offert ses «excuses les plus sincères».

La députée a parlé, mercredi, sur sa page Facebook, d’un «langage profondément offensant».

Mais le directeur général du journal, Rick Littlechild, a affirmé en entrevue que Mme Murray n’avait rien à se reprocher, affirmant que le First Nations Drum était le seul responsable du choix du slogan.

Aussi dans National :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!