KELOWNA, C.-B. – Des sinistrés qui avaient dû quitter leurs résidences précipitamment en raison des incendies près de la municipalité de West Kelowna, en Colombie-Britannique, ont pu réintégrer leurs domiciles, vendredi.

Les autorités restent toutefois sur un pied d’alerte et les résidants doivent être préparés à évacuer leurs maisons de nouveau si nécessaire.

Soixante-dix résidences avaient été touchées par un avis d’évacuation, lundi soir, après que la foudre eut rallumé plusieurs brasiers qui se sont propagés en raison de la température sèche et des forts vents.

BC Hydro a annoncé que ses clients affectés par les pannes devraient retrouver le courant vendredi après-midi grâce à des unités de génératrices au diesel installées temporairement.

Les unités devraient ravitailler en électricité les citoyens qui avaient le courant sporadiquement, par rotation.

Quelque 100 autres abonnés qui sont directement dans la zone de l’incendie du quartier de Westside Road n’auront toujours pas de courant, le temps que les techniciens de la société réparent l’équipement endommagé.

Il y avait toujours plus de 200 incendies actifs en Colombie-Britannique, vendredi. Les températures plus froides et l’humidité des derniers temps ont toutefois aidé les pompiers dans leurs démarches.

Jeudi, le premier ministre Stephen Harper et son homologue de la Colombie-Britannique, Christy Clark, ont visité la région et ont remercié les intervenants qui combattent les incendies. M. Harper s’est engagé à travailler avec les autorités de la province et celles de la Saskatchewan — qui est touchée aussi par des incendies de forêt — pour mieux coordonner les ressources entre les différentes instances.

Aussi dans National :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!