Collaboration spéciale

CAMBRIDGE, Ont. – Le gouvernement ontarien et le gouvernement fédéral ont mis de côté leurs différends pour faire équipe en vue d’offrir une aide financière d’environ 100 millions $ au constructeur automobile Toyota.

Les sommes sont destinées à l’investissement de 421 millions $ planifié par Toyota Motor Manufacturing Canada dans ses installations de Cambridge et de Woodstock, dans le sud de l’Ontario.

Le ministre d’État responsable de l’Agence fédérale de développement économique pour le sud de l’Ontario, Gary Goodyear, en a fait l’annonce vendredi matin à Cambridge, aux côtés du ministre ontarien du Développement économique, de l’Emploi et de l’Infrastructure, Brad Duguid.

Le gouvernement provincial libéral accorde une subvention de 42,1 millions $, soit 10 pour cent des coûts du projet.

De son côté, le gouvernement fédéral contribuera à hauteur d’environ 14 pour cent, sous la forme d’un prêt remboursable de 58 millions $.

Les investissement serviront à mettre en place une nouvelle chaîne d’emboutissage à l’usine de Woodstock et à apporter des améliorations à celle de Cambridge, où seront produits la nouvelle génération de véhicules Lexus.

Toyota Motor Manufacturing Canada possède trois usines dans le sud de l’Ontario, soit deux à Cambridge — où sont construits des modèles Corolla, Lexus RX 350 et Lexus RX 450h — et une à Woodstock, où sont construits des modèles RAV4.

Des sources bien au fait du dossier ont affirmé à La Presse Canadienne que l’annonce était originalement planifiée pour la semaine prochaine, mais qu’elle a été devancée à cause du déclenchement attendu de la campagne électorale cette fin de semaine.

Aussi dans National :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!