OTTAWA — Les conservateurs de Stephen Harper tentent de se rattraper dans un dossier politiquement sensible pour eux, les prestations aux anciens combattants.

Les conservateurs promettent que s’ils sont réélus, ils amélioreront l’allocation pour perte de revenus versée aux vétérans ayant subi des blessures ou des handicaps liés à leur service.

Ils promettent que les vétérans recevant cette allocation pourront gagner des revenus d’emploi allant jusqu’à 10 000 $ sans que cela ne réduise les prestations qu’ils reçoivent du gouvernement.

Le ministre des Anciens combattants, Erin O’Toole, a fait cette promesse samedi à Ottawa.

Dans le passé, la Légion royale canadienne a appelé le gouvernement à prolonger le programme pour les vétérans après l’âge de 65 ans, tandis que des députés de l’opposition ont réclamé que le programme couvre 90 pour cent du salaire d’un soldat pendant qu’il est en réadaptation. Actuellement, les soldats en réadaptation ne reçoivent que 75 pour cent de leur salaire en vertu de ce programme.

Les conservateurs ont été sévèrement critiqués pour la façon dont ils ont géré les dossiers liés aux anciens combattants.

Dans un rapport publié en 2013, l’ombudsman des vétérans, Guy Parent, avait conclu que certains des soldats canadiens les plus grièvement blessés en service risquaient de finir leurs jours dans la pauvreté.

Le gouvernement a annoncé des améliorations dans les prestations aux vétérans plus tôt cette année.

Les anciens combattants sont aussi irrités par la façon dont ils ont été traités par l’ancien ministre Julian Fantino, l’accusant d’être insensible à leurs préoccupations.

Après des mois de controverses, de confrontations et de plaintes pour incompétence, M. Fantino a été écarté du ministère des Anciens Combattants et remplacé par M. O’Toole.

Aussi dans National :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!