TORONTO – L’épouse de l’ex-président et chef de la direction de Centerra Gold Leonard Homeniuk affirme qu’une audience concernant l’extradition de ce dernier Kirghizistan a été repoussée afin de donner plus de temps autorités de ce pays pour déposer des preuves.

Marina Stephens a affirmé que son mari retournera à Sofia, la capitale de la Bulgarie, où il été assigné à résidence le mois dernier après avoir été arrêté le 27 juillet pendant ses vacances puisqu’il était visé par un mandat d’Interpol.

Une partie du mandat diffusée en ligne indique que le Kirghizistan veut traduire M. Homeniuk devant la justice relativement à des allégations de corruption.

M. Homeniuk était le dirigeant de la minière aurifère en 2004 lorsque Centerra Gold a quitté le giron du producteur d’uranium Cameco pour gérer le projet minier Kumtor au Kirghizistan.

Un porte-parole de la société établie à Toronto, John Pearson, affirme que les faits reprochés à M. Homeniuk concernent des négociations avec des représentants gouvernementaux du Kirghizistan en 2003 et 2004.

M. Pearson a déjà indiqué que le Kirghizistan n’avait pas présenté de preuves à Centerra Gold pour justifier des accusations.

Mme Stephens estime de son côté que les allégations de corruption sont sans fondement et que les preuves déposées par le Kirghizistan ne sont pas suffisantes pour justifier une extradition.

Selon elle, l’audience dans ce dossier est prévue le 16 septembre.

Aussi dans National :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!