SARNIA, Ont. – Une Première Nation du sud-ouest de l’Ontario a annoncé avoir conclu un accord relativement à la dispute entourant le camp Ipperwash, où un manifestant autochtone a été tué en 1995.

Dans un communiqué publié samedi, les Chippewas de Kettle et de Stony Point ont indiqué que les membres ayant le droit de vote avaient approuvé l’accord avec le gouvernement fédéral lors d’un scrutin tenu vendredi.

Selon la Première Nation, l’accord comprend un règlement financier final de plus de 90 millions $, la rétrocession des terres expropriées par le gouvernement fédéral en 1942 en vertu de la Loi sur les mesures de guerre et le nettoyage des terres de Stony Point.

De cette somme, environ 20 millions $ seront versés en dédommagement aux membres de la communauté de Stony Point, à leurs ancêtres et aux membres admissibles de la bande, tandis que 70 millions $ seront placés dans un fonds géré par des fiduciaires pour le développement futur de la réserve d’origine de Stony Point.

Les Chippewas de Kettle et de Stony Point sont implantés sur les rives du lac Huron, à 35 kilomètres au nord-est de Sarnia, en Ontario.

Le chef Thomas Bressette affirme qu’avec la conclusion du processus de négociation avec le fédéral, la communauté peut maintenant se concentrer sur sa guérison et le renforcement des relations communautaires.

«Après 73 ans, la guerre est enfin terminée», a-t-il commenté.

En septembre 1995, le manifestant autochtone Dudley George a été tué par la police après l’occupation, par une trentaine de membres de la Première Nation Kettle et Stony Point, du parc provincial Ipperwash, clamant qu’il contenait un lieu de sépulture sacré.

Le policier ayant ouvert le feu a par la suite été reconnu coupable de négligence ayant causé la mort. Une enquête a conclu que le gouvernement de l’ancien premier ministre ontarien Mike Harris, le gouvernement fédéral et la Police provinciale de l’Ontario portaient tous la responsabilité des événements ayant mené à la mort de M. George.

Dans son rapport final publié en 1997, le commissaire de l’enquête sur les événements d’Ipperwash, Sidney Linden, avait appelé à la rétrocession immédiate des terres contestées à la Première Nation Stony Point, ainsi qu’au versement d’un dédommagement.

Aussi dans National :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!