Voici quelques citations du débat des chefs de vendredi soir:

Le chef conservateur Stephen Harper

«Il y aura des investissements de 24 milliards $ dans la décennie à venir dans les infrastructures. On fera ça avec des baisses de taxes et d’impôt.»

— Harper sur la création d’emplois et la stimulation de l’économie.

«M. Mulcair, c’est toujours la même chose avec le NPD. Vous allez hausser les taxes et les impôts pour équilibrer le budget.»

— attaquant Mulcair sur les politiques du NPD.

«M. Mulcair, quand on parle du nouveau pont Champlain, c’est un chantier de 4 milliards $ qui va créer 30 000 emplois, payé entièrement par le gouvernement fédéral, c’est une équité que les utilisateurs (paient le passage).»

— Harper sur le nouveau pont Champlain.

«M. Trudeau, vous faites des promesses sans avoir les moyens de les faire. Des déficits veulent dire des coupures à l’avenir.»

— sur les déficits proposés par Trudeau.

«On doit faire face à la réalité que nous sommes dans un monde dangereux avec l’épanouissement du mouvement djihadiste qui menace ce pays.»

— sur la pertinence de participer aux frappes contre l’EI en Irak et en Syrie.

«Nous sommes impliqués dans plusieurs missions de la paix. Mais on ne parle pas de mission de paix contre l’État islamique. Il n’y a pas de force sur le terrain dans cette région (Syrie et Irak). On ne peut pas permettre à l’EI d’utiliser ce territoire pour (préparer) des attaques contre notre pays et nos alliés. C’est inacceptable.»

— sur la mission contre l’EI.

«Nous sommes une société ouverte et égale. Une telle cérémonie à visage découvert représente nos valeurs.»

— sur le dossier du niqab lors des cérémonies d’assermentation.

«Votre position est déconnectée des opinions du Canada et des Québécois. La réalité est que dans une société ouverte, parfois, on ne cache pas son identité.»

— en réponse à une attaque sur l’utilisation du niqab pour cacher son bilan de la dernière décennie.

«M. Mulcair, vous n’êtes même pas capable de convaincre tous vos députés de votre décision.»

— attaquant Mulcair sur sa position sur le niqab et la dissidence de députés au NPD.

«M. Trudeau, vous faites campagne avec M. (Jean) Chrétien et M. (Paul) Martin. Vous devriez leur demander où sont les 40 millions $ du scandale des commandites.»

— en réponse aux attaques de Trudeau sur le scandale des dépenses au Sénat.

—-

Le chef néo-démocrate Thomas Mulcair

«Dans ma famille, on a toujours dit que les actions parlent plus fort que les paroles.»

— sur le fait que Trudeau a voté en faveur de budgets conservateurs.

«M. Harper, on n’a proposé aucune augmentation, pis vous le savez. Les seules entreprises qui vont payer plus sont les grandes entreprises.»

— sur les hausses d’impôts.

«C’est la deuxième fois que j’ai l’occasion d’entendre ce bout-là de la cassette de M. Trudeau.»

— sur le plan santé de Trudeau.

«C’est faux de dire que nous sommes en faveur d’Énergie Est et jamais je ne l’approuverai avec le système bâclé de M. Harper.»

«M. Harper, vous n’avais jamais rencontré une guerre que vous n’aimiez pas.»

«Est-ce que vous trouvez ça acceptable qu’encore cette année il y ait des enfants qui meurent de froid?»

— à Harper sur les réfugiés syriens.

«Mes 35 ans de carrière ont été faits de principes de me tenir debout même quand ce n’était pas populaire.»

«Les libéraux l’ont signé pour des questions de relations publiques.»

— sur la signature du protocole de Kyoto par les libéraux.

«Il essaie de faire des effets de toge vis-à-vis de sa base d’extrême droite avec ça. Mais la réalité, c’est que ça complique la vie aux tribunaux et à la police. Ça ne marche pas.»

— sur les peines minimales de Harper.

«Le registre était un tel échec, il n’est pas question de revenir avec un registre.»

— sur le contrôle des armes à feu.

«Moi aussi, ça me met mal à l’aise, mais la réalité, c’est que les tribunaux ont statué.»

— sur le niqab.

«Ce que vous essayez de faire surtout avec le niqab, c’est de cacher votre bilan. Vous utilisez ça comme un arme de distraction massive.»

— à Harper sur le niqab.

«Ce n’est pas en enlevant les droits de cette femme-là, en la privant de sa citoyenneté, que vous allez pouvoir l’aider, nom de Dieu!»

— sur le niqab.

«M. Harper a promis qu’il allait changer Ottawa. En fait, c’est Ottawa qui a changé M. Harper.»

— sur les scandales au Sénat.

—-

Le chef libéral Justin Trudeau

«Vous allez passer beaucoup de temps à détourner la conversation pour m’attaquer. La réalité est que vous n’avez pas de plan (économique).»

— s’adressant à Mulcair sur l’économie.

«Si, M. Mulcair, ce n’est le temps d’investir dans notre économie, ça va être quand?»

— à propos des trois déficits qu’il propose s’il est élu.

«Je comprends pourquoi M. Harper ne veut pas parler d’environnement. (…) C’est parce que vous n’avez rien fait.»

— attaquant Harper sur l’environnement.

«Même s’ils sont en train de négocier, M. Harper le fait de façon tellement secrète, on ne sait pas ce qui est sur la table. On ne sait pas si vous protégez nos industries. La réalité, c’est que nous ne pouvons pas avoir confiance, parce que vous nous ne dites pas ce qui est négocié.»

— sur les négociations sur le Partenariat transpacifique.

«Imposer des hausses impôts sur les grandes entreprises, ça va ralentir l’investissement, pas créer des emplois. M. Mulcair qui veut monter les impôts sur les Rona et Jean Coutu, ça ne va pas créer des emplois, ça va faire monter les prix.»

— son opposition à augmenter les impôts des grandes entreprises.

«M. Duceppe, c’est facile pour vous de faire comme M. Mulcair et de vous attaquer aux grandes entreprise en disant: elles font trop de profits. La réalité, c’est qu’elles créent des emplois et stimulent l’économie.»

— en réponse à Duceppe sur l’économie.

«M. Harper continue d’envoyer des prestations à des familles même si elles sont millionnaires. On va éliminer ces prestations pour les familles qui font 200 000 $ et plus par année.»

— sur la PUGE.

«Vous avez fait des déficits dans des bonnes années, vous avez fait des déficits dans des mauvaises années. Les seules années où il n’y a pas eu de déficit, c’est dans des années électorales.»

— attaquant Harper sur son bilan économique.

«Je comprends que vous voulez retourner en arrière, c’est une leçon d’histoire, mon amour, euh mon ami.»

— défendant le passé des libéraux en matière d’aide humanitaire, en réponse à une attaque de Gilles Duceppe.

«Le Canada a (…) toujours accepté des gens d’ailleurs. Nous nous devons de faire plus. M. Mulcair, nous sommes d’accord que ce premier ministre a mis de l’avant des cibles très modestes sans les atteindre.»

— sur sa proposition d’accueillir plus de réfugiés syriens au pays d’ici la fin de l’année.

«M. Harper, vous n’avez aucune crédibilité sur l’environnement. Vous avez bloqué des initiatives pendant 10 ans. Heureusement que ce sont les provinces qui ont pris le relais.»

— sur le bilan environnemental des conservateurs depuis leur arrivée au pouvoir en 2006.

«C’est plus facile pour les jeunes d’acheter de la marijuana que de la bière ou des cigarettes, parce que M. Harper laisse cela dans les mains des criminels. Si les enfants sont capables d’acheter de la marijuana, c’est parce qu’ils ont eu un contact avec un criminel.»

— en réponse lorsqu’on lui demande sa réaction si ses enfants lui annonçaient avoir consommé de la marijuana.

«Une femme qui porte le niqab, on devrait lui tendre la main, on devrait l’aider à se sentir bienvenue au Canada et Québec. On devrait agir avec plus de compassion que ces autres messieurs.»

— à propos de sa position sur le niqab.

«M. Harper, je trouve que vous avez du cran (…) de parler de défense du droit des femmes. Il y a plus d’hommes dans votre caucus qui sont contre l’avortement que de femmes qui portent le niqab au Québec.»

— attaquant Harper sur le niqab.

—-

Le chef bloquiste Gilles Duceppe

«Je voudrais savoir si la gestion de l’offre va être préservée de façon intacte.»

— sur les négociations pour le Partenariat transpacifique.

«Pour les banques, il faut contrôler les taux qu’ils chargent sur les cartes de crédit, et ça le fédéral est capable de le faire.»

«Vous ne voulez pas les taxer plus, par ailleurs, vous pigez à deux mains dans la caisse d’assurance-emploi».

— sur la pertinence d’imposer davantage les entreprises.

«Deux des trois autres chefs seront aussi dans l’opposition et ça c’est la réalité. Et je crois qu’il faut être responsable quand on est dans l’opposition.»

— sur la pertinence de présenter un cadre financier même quand on est dans l’opposition.

«Il y a eu une rupture totale dans la politique étrangère, et en ce sens-là, comme Québécois, je ne me reconnais plus.»

— sur la politique étrangère du Canada depuis l’arrivée de Harper.

«Je pense que M. Harper a des tactiques quand il parle de l’environnement qui ne profitent pas à ceux qui font des efforts mais bien à ceux qui polluent.»

«M. Harper a fait preuve de pure hypocrisie parce qu’il avait quatre ans pour régler cette question-là.»

— sur le niqab.

«M. Mulcair, prenez vos responsabilités comme l’Assemblée nationale où vous avez siégé l’a fait en réclamant qu’on vote à visage découvert.»

— sur le niqab.

«Moi, je pense que M. Harper s’en lave les mains.»

— sur l’abolition de la livraison du courrier à domicile.

«Ce qui est passé date, c’est ce premier ministre.»

— sur les commentaires de Harper à l’effet que la souveraineté est un enjeu dépassé.

Aussi dans National :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!