DÉTROIT – Un ancien archevêque reconnu coupable d’avoir agressé sexuellement un jeune enfant de chœur dans une église de Winnipeg a été rétrogradé au rang de moine.

Seraphim Storheim, âgé de 69 ans, était autrefois le plus haut fonctionnaire au Canada pour l’Église orthodoxe en Amérique.

Le site Internet de l’Église rapporte que M. Storheim a été retiré de la prêtrise pendant la session annuelle d’automne du Saint-Synode des évêques, la semaine dernière à Detroit.

L’ex-archevêque a été reconnu coupable au début de 2014 d’avoir agressé un garçon alors qu’il travaillait en tant que prêtre de la paroisse orthodoxe de la Sainte Trinité (Holy Trinity Sobor), à Winnipeg, dans les années 1980.

Il a commencé à purger une peine de huit mois plus tôt cette année, après une tentative infructueuse de renverser sa condamnation devant la Cour d’appel du Manitoba.

Il a été libéré en juillet dernier.

Une déclaration publiée sur le site web indique que l’Église offre «des prières pour les victimes, leur famille et tous ceux qui ont été touchés par les événements entourant cette affaire», tout en ayant une pensée pour ceux qui appuient M. Storheim.

«Nous reconnaissons l’angoisse qui a été exprimée par plusieurs de ceux qui aiment et soutiennent leur ancien pasteur et comprenons que certains peuvent penser que nos actions étaient injustes, peut-on lire dans la déclaration. Les agressions sexuelles sont une triste réalité de notre monde déchu, une réalité qui détruit la vie de nombreuses victimes, et qui est une expression de la faiblesse de notre monde qui a besoin d’être guéri».

L’avocat de M. Storheim, Jeff Gindin, avait fait valoir devant la Cour d’appel que son client devrait obtenir un nouveau procès puisque de nouvelles photos et documents jetaient un doute sur la crédibilité de la victime et la version de la Couronne.

Lors de son arrestation en 2010, M. Storheim a immédiatement été mis en congé. Il a pris sa retraite après avoir été condamné.

Aussi dans National :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!