HALIFAX – Un nouveau rapport indique que le système de soins de santé canadien a du mal à trouver les ressources adéquates pour fournir des soins à long terme aux gens qui ne peuvent plus habiter leur résidence. Le défi a d’ailleurs atteint un état de crise en Nouvelle-Écosse, selon l’étude.

Le rapport, réalisé pour le Syndicat des infirmières de la Nouvelle-Écosse, affirme que le système inadéquat de la province est accablé par le manque de personnel, la surcharge de travail, des travailleurs démoralisés, des environnements de travail non sécuritaires et la violence au travail. Ces problèmes peuvent être présents dans d’autres provinces, mais ils sont particulièrement intenses en Nouvelle-Écosse parce que le nombre exceptionnellement élevé de personnes vieillissantes dans la province augmente à un rythme rapide.

Le document avance que les personnes âgées représentent déjà 18,9 pour cent de la population de la province — l’un des taux les plus élevés au Canada — et que cette proportion atteindra 30 pour cent dans les 22 prochaines années.

Par ailleurs, l’âge moyen des résidants des centres d’hébergement pour personnes âgées atteint un sommet en Nouvelle-Écosse, à 88 ans.

Le rapport comprend 15 recommandations pour améliorer la situation, y compris un appel à mettre à jour la législation qui n’a pas été modifiée depuis 38 ans, l’embauche d’infirmières de soins de longue durée et d’infirmières praticiennes, l’amélioration de la surveillance ainsi que la mise sur pied d’une enquête indépendante.

Aussi dans National :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!