Nicola-F Vachon Sol Zanetti, le chef d’Option nationale.

QUÉBEC — Option nationale entend s’inspirer de la stratégie des Catalans pour accéder à l’indépendance.

Le parti souverainiste dirigée par Sol Zanetti, qui tient son congrès des membres en fin de semaine à Québec, veut proposer un processus clair, soit la tenue d’une élection référendaire, suivie de la rédaction par la société civile de la Constitution du pays québécois, et enfin le déclenchement d’un référendum sur cette Constitution.

M. Zanetti explique que son parti veut ainsi se démarquer du Parti québécois qui, selon lui, demeure ambigu sur tout le processus conduisant à l’indépendance.

Le chef d’Option nationale souhaite par ailleurs que le PQ et Québec solidaire imitent sa formation et adoptent eux aussi la «stratégie catalane». En Catalogne, la coalition «Ensemble pour le Oui» s’est engagée à créer une assemblée constituante qui rédigera une Constitution et qui sera soumise à un référendum en 2017.

Option nationale compte environ 4000 membres. Fondée par Jean-Martin Aussant en 2011, la formation est sous la gouverne de Sol Zanetti depuis octobre 2013. M. Zanetti sera soumis ce week-end à un vote de confiance, et il s’attend à un fort appui des militants.

Aussi dans National :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!