Les travailleurs de l’usine de Ciment Lafarge à Saint-Constant, en Montérégie, membres du Syndicat des Métallos, ont déclenché la grève samedi matin.

La convention collective des 68 travailleurs est échue depuis le 30 septembre dernier. Neuf rencontres de négociations se sont tenues jusqu’à présent.

Le régime de retraite est un des points les plus litigieux.

Selon le coordonnateur des Métallos pour la grande région de Montréal, Pierre Arseneau, l’employeur veut à tout prix mettre la hache dans le régime de retraite à prestations déterminées, ce qu’il qualifie d’inacceptable. Il soutient que l’usine de Saint-Constant est très productive et figure parmi les plus rentables du groupe en Amérique du Nord.

Une ligne de piquetage a été érigée dès le déclenchement du débrayage.

Aussi dans National :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!