MOHAVE COUNTY, États-Unis – Un Lavallois est incarcéré en Arizona après avoir été intercepté sur la route avec 50 kilos de cocaïne cachés dans sa voiture, selon la police locale.

Girolamo Del Balso, qui serait lié à la mafia montréalaise, fait face à deux chefs d’accusation, de possession de drogue pour la vente et transport de drogue pour la vente.

La police de l’endroit a relaté l’arrestation sur sa page Facebook.

Le 17 février dernier, un agent de la Sûreté de l’État de l’Arizona a arrêté M. Del Balso pour une infraction au code de la sécurité routière sur une route nationale. L’agent a ensuite demandé l’assistance de l’unité canine du service de police le plus près, à Kingman.

Le chien renifleur a réussi à débusquer dans la voiture 50 kilos de cocaïne destinée au Canada, selon la police. La drogue aurait une valeur de 3,7 millions $ sur le marché de la rue.

La police a révisé la quantité saisie après avoir d’abord indiqué qu’elle s’élevait à 62 kilos.

La porte-parole de la police de Kingman Jennifer Sochocki a affirmé que la cocaïne aurait été mise dans des sacs de toile dans le coffre d’un véhicule de location. Il n’y aurait eu personne d’autre que M. Del Balso dans le véhicule.

Selon le site internet de la prison du comté de Mohave, où M. Del Balso a été emmené lors de son arrestation, il s’y trouvait toujours mercredi.

Mme Sochocki a indiqué que M. Del Balso était détenu. Sa caution a été fixée à 750 000 $.

Un employé au tribunal dans cette localité a indiqué que l’accusé doit se présenter en cour, vendredi, pour une audience préliminaire.

S’il est reconnu coupable, M. Del Balso pourrait être condamnée à une peine maximale de prison de 15 ans.

Aussi dans National :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!