Adrian Wyld/THE CANADIAN PRESS Justin Trudeau

OTTAWA – Le gouvernement libéral s’applique à créer un nouveau processus de nomination en promettant d’afficher les ouvertures de postes et d’assurer une diversité.

Ce nouveau processus de sélection sera «ouvert, transparent et fondé sur le mérite», a indiqué le gouvernement.

Des centaines de postes au sein de commissions, de conseils, de sociétés d’État, d’agences et de tribunaux sont accordés par décrets, c’est à dire par décision du cabinet. Par le passé, plusieurs de ces postes étaient attribués à des proches du gouvernement, des donateurs ou des militants du parti au pouvoir.

Mais les libéraux promettent maintenant d’afficher les ouvertures de postes sur des sites Web et, pour les postes de direction et les postes à temps plein, dans la Gazette du Canada, la publication officielle du gouvernement. Certaines offres d’emploi pourraient être publiés ailleurs, dans les médias.

Les candidats pourront postuler en ligne et seront évalués en fonction de critères établis pour un poste. L’évaluation sera alors fournie au ministre responsable. La diversité des nominations sera encouragée.

Jusqu’à ce que le nouveau système soit pleinement établi, seuls les nominations et renouvellements de mandats «essentiels aux affaires gouvernementales ou assurant la prestation d’importants services aux Canadiens» seront faits.

La transparence était une promesse importante des libéraux durant la dernière campagne électorale. Ils se sont engagés à mettre fin aux nominations fondées sur le favoritisme politique.

«Nous sommes déterminés à relever la barre en matière d’ouverture et de transparence au sein du gouvernement, pour qu’il continue à servir les Canadiens de façon aussi efficace et efficiente que possible. Le gouvernement doit se mettre au service de l’intérêt public et rendre continuellement des comptes aux Canadiens», a déclaré le premier ministre, Justin Trudeau, dans un communiqué.

Le nouveau système ne s’appliquera pas à tous les postes. Dans certains cas, des lois commandent des processus spécifiques, par exemple pour la nomination d’un juge ou la recommandation par un tiers parti, comme un gouvernement provincial ou autochtone.

Les postes de juges, ambassadeurs et ministres adjoints ne sont pas concernés par les nouvelles procédures.

Aussi dans National :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!