Métro

La rencontre entre le premier ministre Justin Trudeau et le président américain Barack Obama a permis d’avancer sur certains enjeux liés à l’Arctique, mais plusieurs questions ont été laissées de côté, selon des experts.

MM. Trudeau et Obama ont réclamé l’adoption d’un traité international contraignant pour interdire la pêche commerciale dans la région jusqu’à ce qu’on en sache davantage sur l’état des écosystèmes.

Les dirigeants ont aussi promis de travailler à développer des voies de navigation qui auront peu d’impacts sur l’environnement et à prendre des décisions en fonction de la science et du soutien des Autochtones.

Mais ils n’ont pas fait mention des produits pétroliers lourds dans l’Arctique, la principale source d’émissions de noir de carbone, qui accélère la fonte de la neige et des glaces.

Le professeur de droit international à l’Université de la Colombie-Britannique, Michael Byers, estime que le Canada a ainsi souscrit aux objectifs des États-Unis.

Aussi dans National :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!