MONTRÉAL – Plongé dans la controverse à la suite de ses propos tenus sur le suicide du fils adolescent de l’homme d’affaires Alexandre Taillefer, l’animateur Jeff Fillion a finalement perdu son micro.

La station Énergie 98,9, pour laquelle M. Fillion animait une émission en après-midi, de même que Bell Média ont annoncé le congédiement de l’animateur sur les médias sociaux, en début d’après-midi, mercredi. Jeff Fillion avait d’abord été suspendu par ses employeurs, la veille.

Dimanche soir, Alexandre Taillefer s’était ouvert publiquement sur le suicide de son fils Thomas, survenu en décembre dernier alors qu’il n’avait que 14 ans, à l’occasion de son passage à l’émission de télévision «Tout le monde en parle». Il avait notamment expliqué que son fils passait beaucoup de temps sur un site appartenant à l’entreprise Amazon et s’étonnait que le site n’ait pas perçu les signaux de détresse que l’adolescent y avait laissés.

Peu après, M. Fillion avait envoyé un message sur son compte Twitter qui a aussitôt enflammé les réseaux sociaux. On pouvait y lire «C’est la faute de Amazon…», suivi d’un lien vers un article intitulé «Alexandre Taillefer s’ouvre avec émotion sur la mort de son fils».

Le compte Twitter de Jeff Fillion a depuis été supprimé.

Après l’annonce de sa suspension, mardi, Bell Média avait fait savoir que M. Fillion avait tenu «des propos publics offensants qui enfreignent le code de conduite de Bell et ne reflètent pas son engagement envers la communauté». Refusant toute demande d’entrevue au sujet du congédiement, l’entreprise a répété les mêmes propos, mercredi.

M. Taillefer avait également réagi, dans un message Twitter également depuis supprimé :«@jefffillion Je suis profondément offusqué par ce message. Attaquez mes taxis tant que vous voulez. Mais mon fils??? Vous êtes odieux».

Jeff Fillion avait perdu son micro à CHOI-FM en 2005, après avoir reçu son lot de plaintes. Il avait fait l’objet de plusieurs poursuites au civil, dont celle de la présentatrice Sophie Chiasson. Il était revenu en ondes à la radio commerciale en 2014, après une absence de neuf ans.

Aussi dans National :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!