Nathan Denette Nathan Denette / La Presse Canadienne

TORONTO – Le prince Harry est venu spécialement à Toronto, lundi, pour annoncer que les Jeux Invictus, qu’il a contribué à créer pour les anciens combattants, se tiendront au Canada en 2017.

Ces olympiades pour vétérans, créées en 2014, se tiendront à Toronto en septembre 2017, a confirmé le prince, qui a lui-même fait son service militaire, comme tous les membres de la famille royale britannique. Il est d’ailleurs toujours pilote d’hélicoptère dans l’armée britannique.

Les premiers Jeux Invictus avaient été tenus à Londres en septembre 2014 et les deuxièmes auront lieu cette année à Orlando, en Floride, la semaine prochaine.

Le plus jeune fils de Charles et Diana, qui est aujourd’hui âgé de 31 ans, a promis que ces jeux présenteront plus de compétitions et d’athlètes que jamais, et accueilleront des vétérans de 16 pays.

Devant un parterre de militaires à l’hôtel Royal York, lundi matin, le prince Harry a raconté que l’idée des Jeux Invictus lui était venue lorsqu’il a dû quitter son unité déployée en Afghanistan parce que les médias avaient fait état de sa présence là-bas. La culpabilité ressentie alors l’a amené à réfléchir sur des façons de rendre hommage à ses compagnons d’armes.

Le prince Harry était accompagné lundi pour cette annonce officielle par le premier ministre Justin Trudeau et son homologue de l’Ontario, Kathleen Wynne.

Plus tard dans la journée, le Prince Harry et M. Trudeau ont échangé leurs habits pour un attirail plus détendu lorsqu’ils ont assisté à un match amical de hockey-luge à l’Université Ryerson. Pendant qu’ils étaient là, le prince a expliqué pourquoi le sport allait être au programme des Jeux pour la première fois, l’an prochain.

«C’est le Canada, tout se passe sur la patinoire, n’est-ce pas?», a lancé Harry, soulevant les rires et les applaudissements de la foule.

Le prince a aussi expliqué que les Jeux fournissent des modèles pour ceux qui les observent.

«Vous les jeunes, la prochaine génération, ce sont des gens idéaux à admirer, a-t-il dit à une foule de jeunes. Ce sont des individus qui ont mis leur vie en jeu et qui ont servi leur pays pour leur famille et leurs amis.»

Plus tard lundi, le prince a eu une rencontre privée avec la lieutenante-gouverneure Elizabeth Dowdeswell, représentante en Ontario de sa grand-mère, la reine Élizabeth II.

Dylan Atack, 26 ans, de Hamilton, attendait à l’extérieur en espérant pouvoir apercevoir le prince.

«Je voulais le faire parce que j’ai eu la chance de rencontrer sa majestée en 2010 lorsqu’elle était ici. Je suis au même endroit, donc j’espère être chanceux à nouveau», a-t-il dit.

Aussi dans National :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!