Jonathan Hayward/THE CANADIAN PRESS Dwight Ball

SAINT-JEAN, T.-N.-L. – Le premier ministre de Terre-Neuve-et-Labrador a demandé au vérificateur général de la province de se pencher sur l’indemnité de départ de 1,4 million $ versée à l’ancien PDG de la société énergétique Nalcor, Ed Martin.

Dwight Ball a annoncé dimanche qu’il avait confié le dossier des conditions de départ de M. Martin à «une agence externe indépendante», comme l’a recommandé le ministère provincial de la Justice.

Dans une lettre adressée au vérificateur général Terry Paddon, M. Ball promet la «coopération entière» de son gouvernement dans l’enquête sur les circonstances entourant le départ d’Ed Martin.

M. Martin a abruptement démissionné de son poste chez Nalcor, une société de la Couronne derrière le mégaprojet controversé de Muskrat Falls, dans un nuage de controverse qui a assombri la législature provinciale pendant plus d’un mois.

Au cours de la dernière semaine, M. Ball a déclaré que le conseil d’administration de Nalcor avait congédié M. Martin le jour même de sa démission, ce qui a mené au versement d’une indemnité qui correspond à plus du double du salaire annuel de l’ex-PDG.

Le conseil d’administration s’est dissous peu après le départ de M. Martin, affirmant avoir perdu la confiance du gouvernement.

Des membres de l’opposition progressiste-conservatrice questionnent le premier ministre sans relâche quant à ce qu’il savait du départ de M. Martin. M. Ball a affirmé qu’il avait appris les détails des conditions de départ de l’ex-PDG le 5 mai.

Terre-Neuve-et-Labrador a dépensé près de 4,8 milliards $ pour construire le barrage et la centrale hydroélectrique sur le fleuve Churchill, ce qui représente le plus important projet financé par des fonds publics de l’histoire de la province.

Lorsqu’il a quitté son poste le 20 avril, Ed Martin avait indiqué que c’était sa décision et qu’il n’avait aucun regret quant à la gestion du projet de Muskrat Falls. Il n’a fait aucun commentaire public depuis.

Le gouvernement libéral, qui a pris le pouvoir dans la province l’automne dernier après 12 ans de règne progressiste-conservateur, a nommé le successeur de M. Martin le lendemain de son départ.

Aussi dans National :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!