Mathieu Turgeon/TC Media

Les pompiers de Québec ont combattu un violent incendie dimanche après-midi, sur une ferme laitière de Saint-Augustin-de-Desmaures. Les bâtiments ont rapidement été déclarés perte totale et les animaux qui se trouvaient à l’intérieur ont perdu la vie.

Le brasier s’est déclaré sur la ferme située au 498, Route 138, à Saint-Augustin-de-Desmaures. Selon France Voiselle, officier média pour le service des incendies de Québec, c’est le propriétaire de la ferme qui aurait contacté le 911, parce qu’il apercevait une importante quantité de fumée et de flammes. «Dès 12h41, les pompiers se sont afférés à travailler à éteindre le feu sur un bâtiment agricole, qui est une ferme laitière. L’incendie a été très violent, et s’est étendu sur les silos. À l’arrivée des pompiers, le feu faisait rage à la grandeur des bâtiments.»

On ne déplore pas de perte de vie humaine, mais des vaches laitières ont perdu la vie. «Au début de l’incendie, le propriétaire aurait tenté de sauver des vaches, mais l’incendie était très violent. Le vent n’a fait qu’alimenter l’incendie. Malheureusement, on doit déplorer la perte d’environ 80 vaches laitières», a affirmé France Voiselle.

Les pompiers sont demeurés sur place durant plusieurs heures, en raison des conditions difficiles. «Il fallait vraiment s’assurer que tous les foyers étaient éteints. Il ventait très fort et le foin est aussi une complexité pour les pompiers», a expliqué l’officier média.

Une soixantaine de pompiers ainsi que deux pelles mécaniques ont été dépêchés sur place. L’enquêteur s’est aussi rendu à la ferme pour de déterminer la cause de l’incendie.

L’opération s’est terminée vers 18h.

Aussi dans National :

Nous sommes présentement en train de tester une nouvelle plateforme de commentaires sur notre site web. Grâce à Facebook Comments, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!