THE CANADIAN PRESS

TORONTO – Le premier ministre Justin Trudeau se transformera en personnage de bande dessinée sur l’une des versions de la page couverture de l’édition numéro 5 de «Civil War II: Choosing sides» de Marvel, qui doit paraître le 31 août.

Le premier ministre y est dessiné tout souriant, assis de façon très décontractée dans un ring de boxe et portant une camisole arborant une feuille d’érable, des shorts noirs et des gants de boxe rouges.

Derrière lui se trouvent Puck, Sasquatch et Aurora, qui sont membres de la brigade canadienne de superhéros Alpha Flight.

Dans le coin gauche, on peut voir Iron Man, les bras croisés.

Le dessinateur Ramon Perez a déclaré qu’il ne voulait pas une couverture montrant le premier ministre portant habit et cravate.

Il a précisé qu’il voulait montrer ce qui était différent de lui, par rapport aux autres personnes dans des postes de pouvoir.

«Vous ne voyez pas (le président américain Barack) Obama se promener en habit de boxeur, faire des pompes dans des publicités ou d’autres choses de ce genre. Juste le montrer avec son équipement et le rendre presque comme une personne ordinaire était amusant».

La variante montrant Justin Trudeau sera une autre option de page couverture. La couverture principale en circulation met plutôt en vedette Aurora, Puck, Sasquatch et Nick Fury.

Justin Trudeau suit ainsi les traces de son défunt père, Pierre, qui a agrémenté les pages de «Uncanny X-Men» en 1979.

L’artiste et auteur Chip Zdarsky, né à Edmonton, a déclaré qu’il a été approché par Marvel pour écrire une histoire avec Alpha Flight et dit avoir su dès le départ qu’il voulait inclure M. Trudeau.

M. Zdarsky a contacté les responsables au bureau du premier ministre pour les informer de ses plans et s’est fait dire que bien qu’ils n’allaient pas approuver la bande dessinée, ils étaient d’accord pour qu’il procède.

Même s’ils font partie d’une agence internationale, les membres de l’escouade Alpha Flight se sentent «Canadiens d’abord» et sollicitent M. Trudeau pour lui demander conseil.

«Je ne voulais pas qu’il ne soit que de passage (…): sauvé par les superhéros, il les remercie et c’est la fin de l’histoire. Je crois que plusieurs de ces apparitions de vraies personnes dans les bandes dessinées se passent de cette façon. J’aimais l’idée qu’il entame un débat éthique avec eux», a indiqué M. Zdarsky.

Aussi dans National :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!