Graham Hughes Graham Hughes / La Presse Canadienne

MONTRÉAL — Quand Sahana Khatri a entendu dire que l’Agence spatiale canadienne était à la recherche de nouveaux astronautes, la fillette de huit ans n’a pu faire autrement que de tenter sa chance.

La jeune résidante de Vaudreuil, en banlieue de Montréal, a mis plus d’une semaine à travailler sur sa lettre de candidature. Elle l’a ensuite fait parvenir au député fédéral de la circonscription de Vaudreuil-Soulanges, Peter Schiefke.

Dans une vidéo publiée sur la page Facebook du politicien, Sahana lit sa lettre à voix haute.

«Je veux devenir astronaute depuis bien longtemps», lit-elle à l’adresse du ministre de l’Innovation, des Sciences et du Développement économique, Navdeep Bains.

La jeune fille énumère ensuite ses aptitudes, notamment sa curiosité et son aisance en mathématiques et en sciences, mentionnant au passage que la fête qui soulignait son dernier anniversaire avait été placée sous le thème de l’espace.

«Je pense que l’Agence spatiale canadienne devrait me choisir maintenant et me préparer afin que je sois prête quand je serai suffisamment vieille.»

En date du 6 juillet, l’agence gouvernementale avait déjà reçu 3300 candidatures pour ses deux postes à combler.

Si sa candidature n’a pas été retenue, Sahana Khatri a tout de même reçu une réponse personnelle de la part de Navdeep Bains.

«J’ai été très inspiré de voir qu’une jeune dame comme toi veut devenir astronaute, a dit le ministre dans une réponse-vidéo diffusée sur Facebook vendredi. Comme tu le sais, tu es un peu trop jeune en ce moment, mais l’avenir semble être brillant.»

La principale concernée, rencontrée chez elle, à Vaudreuil, a reconnu avoir ressenti de la nervosité en apprenant que M. Bain lui avait répondu.

«J’appréhendais s’il allait dire oui ou non», a-t-elle confié.

Avec un peu de supervision parentale, la fillette a rédigé sa lettre de présentation en l’espace de sept à dix jours, a précisé sa mère, Jasmine Sharma.

Cette dernière s’est dite «touchée» de constater que le ministre avait pris le temps de répondre à la candidature de Sahana. «Je pense que ce sera une grande source de motivation pour elle. Elle a entrepris une action, elle a fait le saut et elle a obtenu une réponse.»

L’Agence spatiale canadienne reçoit les dossiers d’aspirants astronautes jusqu’au 15 août. Ceux-ci doivent démontrer leur expérience universitaire en sciences et en technologies, être en parfaite santé et posséder une foule de qualités et d’aptitudes remarquables.

Si elle a dû essuyer son premier refus, Sahana Khatri n’est pas près d’abandonner ses ambitions.

«Je vais réessayer quand je serai plus vieille», a conclu celle qui caresse le rêve de visiter une autre planète.

Aussi dans National :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!