Sam Emerson Byung-hun Lee, Ethan Hawke, Manuel Garcia-Rulfo, Denzel Washington, Chris Pratt, Vincent D'Onofrio et Martin Sensmeier dans The Magnificent Seven

The Magnificent Seven (Les Sept Mercenaires), remake du western du même nom sorti en 1960, est présentement en salle. Métro a parlé au réalisateur Antoine Fuqua et aux acteurs Chris Pratt et Manuel Garcia-Rulfo.

 

Chris Pratt

Sur son personnage : «Josh Faraday est un libertin qui aime l’alcool et les femmes. Un superhéros sans pouvoirs, en quelque sorte [rires].»

Sur ses collègues : «Quand j’ai appris que j’allais travailler avec Denzel Washington et Ethan Hawke, c’était un rêve devenu réalité! Ce sont les vedettes de mon film préféré, Training Day.

 

Antoine Fuqua

Sur la distribution : «J’ai été intimidé par la quantité de talent réunie dans une même pièce. Mais ç’a été très facile de travailler avec eux.»

Sur le fait de refaire un classique : «Reprendre une histoire qui a déjà été racontée, c’est tout un défi. J’ai voulu rendre hommage à la version originale, Seven Samurai, d’Akira Kurosawa, avec des éléments comme la musique et la magie de ces sept personnages.»

Sur la diversité : «J’ai voulu éviter de faire un film où seuls les Blancs sont les héros qui sauvent le monde : tout est plus universel aujourd’hui.»

 

Manuel Garcia-Rulfo

Sur son personnage : «Vasquez est un fugitif, compagnon du chasseur de primes joué par Denzel Washington.»

Sur la pertinence d’un remake : «Antoine Fuqua a modernisé le western et y a mis un peu de tout : de la comédie avec Chris, du drame avec Denzel, de l’action avec des acteurs de partout, coréens, mexicains, américains.»

Aussi dans Culture :

Nous sommes présentement en train de tester une nouvelle plateforme de commentaires sur notre site web. Grâce à Facebook Comments, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!