Chantal Lévesque/Métro En vue du gala de dimanche, Fred Fortin, dont le Ultramarr a été sacré hier Choix de la critique, est aussi en nomination dans les catégories Album rock de l’année et Auteur ou compositeur de l’année.

Ultramarr de Fred Fortin a été élu Choix de la critique au Premier Gala de l’ADISQ, jeudi, au cours d’une soirée où François Pérusse a pour sa part reçu deux trophées.

Le Premier Gala était pour la première fois diffusé à Télé-Québec et animé par Sébastien Diaz, qui a ouvert la soirée en déclarant: «Je m’appelle Sébastien Diaz et je suis dépendant – dépendant de la musique d’ici qui a forgé l’homme que je suis.» L’animateur a notamment rendu hommage à deux albums qui ont eu 20 ans cette année, soit Le dôme de Jean Leloup et Quatre saisons dans le désordre de Daniel Bélanger, qui lui a servi de prétexte à sortir sa guitare pour interpréter quelques accords de la chanson Le parapluie. «Merci aux artistes de rendre nos vies extraordinaires», a-t-il conclu son monologue d’ouverture.

Même si plus de 20 trophées étaient remis hier soir, le reste de la soirée s’est déroulé plutôt rondement, culminant avec la remise du Prix de la critique à Ultramarr de Fred Fortin. Bernard Adamus, récipiendaire du Félix de l’Album alternatif de l’année pour Sorel Soviet So What, lui avait plus tôt rendu hommage dans son discours de remerciement en affirmant «qu’en grandissant, on se rend compte que Plastrer la lune [album de Fortin], c’est plus fort que Led Zeppelin».

Koriass

«Ça vaut quelque chose d’être un artiste, d’avoir une place publique et de prendre position.» – Koriass, qui a remercié ses fans pour les confidences qu’elles lui envoient depuis qu’il s’est publiquement déclaré féministe

François Pérusse est reparti de la soirée avec deux trophées, dont son neuvième Félix dans la catégorie Album d’humour, pour son Album du peuple – Tome 10. Se disant «ému» et expliquant que cet opus, il l’avait «gossé beaucoup», et que c’est «toujours plus long», le farceur a ajouté que «c’est pas évident de sortir un album aujourd’hui, alors qu’il n’y a pas si longtemps, on pensait que le streaming était un mets chinois». L’humoriste a aussi remporté – pour la première fois, celui-là – le Félix Meilleur vendeur. «C’est pas moi, c’est les 2Frères, j’ai vu les chiffres! s’est-il exclamé. Je peux-tu refaire ma joke du streaming? J’ai rien préparé, je ne pensais pas l’avoir, celui-là!»

Toujours du côté de l’humour, Louis Morissette, venu accepter le Félix du Spectacle de l’année pour Les Morissette, s’est dit «un peu mal à l’aise» de recevoir celui-ci: «L’industrie de la musique est tellement attaquée de tout bord tout côté, on devrait laisser l’humour aux Olivier et mettre une prestation de plus, laisser la place à la musique, qui en a bien besoin», a-t-il soutenu.

Safia Nolin et Cœur de pirate, qui menaient les nominations, sont reparties avec un trophée chacune – la première ayant encore la possibilité d’en remporter trois autres dimanche. «Merci Noël d’exister», a déclaré celle qui a remporté le Félix de la Meilleure vidéo pour Noël partout, avant d’ajouter: «Le truc qui me stresse le plus, c’est que je sais pas de quel bord aller après le speech.» Cœur de pirate, qui avait vu ce prix lui échapper, tout comme celui de Spectacle anglophone de l’année (qui est une fois de plus allé à Patrick Watson) et d’Artiste québécois s’étant le plus illustré hors Québec (qu’a remporté Half Moon Run), a mis la main sur le trophée de l’Album anglophone de l’année pour Roses.

Ingrid St-Pierre a pour sa part remporté son tout premier Félix pour son troisième opus, Tokyo. «J’ai fait cet album-là en même temps que j’ai bricolé un petit garçon, a-t-elle rappelé avant de remercier son batteur (et amoureux) Liu-Kong Ha: «Cet album n’aurait pas été possible sans toi, ni notre fils d’ailleurs!»

ingrid st-pierre

«C’est un plaisir d’être la trame sonore de votre vie.» – Ingrid St-Pierre, dont le troisième opus, Tokyo, a été nommé Album adulte contemporain de l’année

Onze autres prix seront remis dimanche dans le cadre du Gala de l’ADISQ, animé par Louis-José Houde.

Les gagnants

•    Choix de la critique. Ultramarr – Fred Fortin
•    Album adulte contemporain. Tokyo – Ingrid St-Pierre
•    Album alternatif. Sorel Soviet So What – Bernard Adamus
•    Album anglophone. Roses – Cœur de pirate
•    Album classique / Orchestre et grand ensemble. Mahler 10 – Orchestre Métropolitain, Yannick Nézet-Séguin
•    Album classique / Soliste et petit ensemble. Chopin – Charles Richard-Hamelin
•    Album country. Nous – Renée Martel et Patrick Norman
•    Album traditionnel. 3/4 Fort – Nicolas Pellerin et les Grands Hurleurs
•    Album instrumental. West Trainz – Erik West-Millette
•    Album musique électronique. Chronicles of the Wasteland – Le Matos
•    Album hip-hop. Love Suprême – Koriass
•    Album jazz. Spring – Susie Arioli
•    Album musiques du monde. Neo-Reconquista – Boogat

françois prusse

•    Meilleur vendeur. L’album du peuple Tome 10 – François Pérusse
•    Album réinterprétation. Patsy Cline – Brigitte Boisjoli
•    Album ou DVD d’humour. L’album du peuple tome 10 – François Pérusse
•    Album ou DVD jeunesse. La guerre des tuques 3D – Artistes variés
•    Spectacle anglophone. Love Songs for Robots – Patrick Watson
•    Spectacle d’humour. Les Morissette – Louis Morissette et Véronique Cloutier
•    Vidéo. Noël partout – Safia Nolin
•    Artiste québécois de l’année s’étant le plus illustré hors Québec. Half Moon Run

Aussi dans Culture :

blog comments powered by Disqus