Le festival dédié à la chanson en français Coup de cœur francophone, qui célèbre ses 30 ans cette année, débute demain avec l’attendu spectacle d’Avec pas d’casque, et se poursuivra jusqu’au 
13 novembre. Métro a épluché les 10 jours de programmation pour sélectionner quelques-uns 
de ses concerts… coups de cœur, qui pourraient bien devenir les vôtres également.

Yann PerreauYann Perreau
L’expression «bête de scène» a été inventée pour des gens comme lui: Yann Perreau en spectacle, c’est un événement. À plus forte raison quand il y apporte des pièces aussi accrocheuses et dansantes que celles de son Fantastique des astres, qui s’ajoutent à son répertoire éclectique qu’il fait toujours plaisir de revisiter. En prime, à découvrir en première partie, le quatuor belge Dalton Télégramme, récipiendaire du prix Rapsat-Lelièvre 2016.
Au Club Soda le 
11 novembre à 20h

Philippe BCorps amour anarchie
Après l’hommage à Lhasa De Sela, Danse Lhasa Danse, en 2011, le festival s’associe de nouveau à PPS Danse, cette fois pour saluer les chansons de Léo Ferré (Avec le temps, C’est extra), qui aurait eu 100 ans cette année. Avec Philippe Brault et Philippe B à la direction musicale, ce dernier aussi sur scène aux côtés d’Alexandre Désilets, de Bïa et de Michel Faubert, ainsi que de six danseurs interprétant des chorégraphies d’Hélène Blackburn, de David Rancourt, d’Anne Plamondon, d’Emmanuel Jouthe et du directeur artistique et chorégraphe Pierre-Paul Savoie, on ne peut s’attendre qu’à un mélange de chansons et de danse à la hauteur du répertoire.
À la Cinquième salle 
de la Place des Arts les 
11 et 12 novembre à 20h

Ingrid St-PierreIngrid St-Pierre
On a vu ce spectacle d’Ingrid St-Pierre en avril dernier, et c’est une raison de plus pour savoir qu’il faut à tout prix entendre ou réentendre Tokyo, récipiendaire du Félix de l’Album contemporain de l’année, sur scène. Les histoires dans lesquelles la chanteuse nous happe sans peine sur disque sont encore plus vivantes sur scène. Une soirée qu’on vous promet riche en émotions.
Au Cabaret La Tulipe
le 12 novembre à 19h

Sarah Toussaint-Léveillé Bouton_300x200Sarah Toussaint-Léveillé et Sylvie Paquette
D’un côté, les mots d’Anne Hébert, qui aurait eu, comme Léo Ferré, 100 ans cette année, portés par Sylvie Paquette. De l’autre, la poésie de La mort est un jardin sauvage, deuxième album de la talentueuse Sarah Toussaint-Léveillé, qu’elle offrira sur scène. Résultat: une soirée pour apprécier la beauté des mots de ces femmes à l’honneur dans ce programme double.
Au Cabaret du Lion d’or le 8 novembre à 20h

Philippe BrachPhilippe Brach
On l’a dit et on le redit: 
si par hasard vous ne connaissez pas encore Philippe Brach, c’est sur scène qu’il faut le découvrir. Et ce spectacle conçu spécialement pour le festival, Bienvenue à Enfantville (lequel a donné lieu à un album proposant une relecture de ses Portraits de famine, disponible gratuitement en téléchargement numérique) promet d’être complètement éclaté. 
Allez jeter un œil à la bande-annonce qui laisse 
présager une sorte de Passe-
Partout trash… Convaincus?
Au Club Soda le 
12 novembre à 20h

Aussi dans Culture :

blog comments powered by Disqus