Getty Images for CBS Kirk Hammett

Le nouvel album de Metallica, Hardwired… to Self-Destruct, souligne le fait que les êtres humains semblent incapables d’arrêter de se faire
du mal entre eux.

Cela fait 35 ans qu’un des groupes de trash metal les plus importants de l’histoire est monté sur scène pour la première fois. On parle bien sûr de Metallica. Et aujourd’hui, après trois ans de travail acharné, Lars Ulrich, James Hetfield, Kirk Hammett et Roberto Trujillo sont de retour avec leur nouvel album, Hardwired to… Self-Destruct. Métro en discute avec le guitariste Kirk Hammett.

L’album rappelle certains de vos opus les plus importants, comme …And Justice For All et même Kill ‘Em All. Votre nouveau matériel ré­unit le meilleur de Metallica.
C’est vrai qu’il y a une attitude similaire à celle de Kill ‘Em All dans ce disque. Certaines pièces me rappellent aussi le Black Album et Ride the Lightning. C’est une sorte d’agglomération de tous les «endroits musicaux» que nous avons explorés dans le passé. Et je suis d’accord avec vous, ça inclut des touches de Kill ‘Em All et de …And justice For All.

Que dit cet album aux fans de Metallica?
Le titre [qu’on pourrait traduire par Programmés pour… s’autodétruire] en dit long. On tient pour acquis que les êtres humains sont la forme de vie la plus évoluée sur Terre. Mais en même temps, nous ruinons l’endroit où nous vivons. On dirait parfois qu’on essaie de faire subir les choses les plus horribles aux autres, et les gens ne peuvent arrêter de se battre.

Quel est le plus gros défi qu’a représenté cet album pour le groupe?
Enregistrer du nouveau matériel signifie revivre toutes sortes d’histoires arrivées il y a longtemps et choisir les meilleures. C’est chouette à revisiter, mais ça demande beaucoup d’effort.

«C’est difficile de transmettre de l’information à cette époque, parce qu’on est en compétition avec tout ce qui est sur le web. Trois secondes d’attention, c’est une denrée rare, désormais.» – Kirk Hammett, guitariste de Metallica

L’industrie de la musique a beaucoup changé, avec l’écoute en continu (streaming) et les fichiers MP3. Comment Metallica s’est-il adapté à ces changements?
Nous pensons tous que l’écoute en continu est très importante, et ça fait partie de la façon de faire des gens aujourd’hui. À notre avis, les MP3 n’ont pas la meilleure qualité sonore, mais c’est malheureusement la façon dont la majorité de la musique est entendue aujourd’hui. C’est une situation que nous sommes forcés d’accepter, même si nous ne sommes pas entièrement d’accord.

Aussi dans Culture :

blog comments powered by Disqus