Roman – Québec

Le dernier chant des premiers peuples
Auteur : Jean Bédard
Maison d’édition : VLB
L’histoire : Une cycliste wendat chute dans les rues de Montréal. Ébranlée, elle cherche à se rendre chez son grand-père, qui habite dans le nord. Là-bas, elle retrouve un monde hors du temps et une nature immuable. Mais quelque chose ne va pas, et elle partira pour un autre voyage, qui l’amènera à se réconcilier avec la vie. Ce roman complète la trilogie des Chants de la terre.
À propos de l’auteur: Jean Bédard est philosophe, écrivain et intervenant social.

 

Roman – Étranger

Double nationalité
Auteur : Nina Yargekov
Maison d’édition : P.O.L.
L’histoire : «Vous fouillez dans votre sac à main et y découvrez deux passeports, deux téléphones, deux porte-monnaie, deux cartes bancaires, deux trousseaux de clefs ainsi qu’une lingette rince-doigts.» Le personnage, une femme amnésique, doit retrouver son identité alors qu’il est de double nationalité. Ce roman aborde avec humour le fait d’avoir une double culture.
À propos de l’auteur : Nina Yargekov est née en 1980 en France. Double nationalité est son troisième roman.

 

Jeunesse

Jacques Cousteau
Texte et illustrations : Johanne Ménard et Denis Poulin
Maison d’édition : Michel Quintin
L’histoire : Cet album illustré raconte l’histoire de Jacques Cousteau, le célèbre océanographe français, et présente ses réalisations. Le livre fait partie d’une collection qui permet aux lecteurs âgés de sept ans de découvrir des personnages qui ont marqué l’imaginaire.
À propos : Le Québécois Jacques Goldstyn est le créateur des Débrouillards. Ayant une formation scientifique, il a publié deux autres titres à La Pastèque.

Biographie

10 ans de liberté
Auteur : Natascha Kampusch
Maison d’édition : JC Lattès
L’histoire : Après avoir raconté dans 3096 jours les huit années pendant lesquelles elle a été séquestrée après son enlèvement, Natascha Kampusch propose le récit de son retour à la liberté, 10 ans plus tard. Comment s’affranchir d’un passé aussi terrible? Comment se reconstruire après un tel traumatisme?
À propos de l’auteur : Natascha Kampusch avait 10 ans quand elle a été kidnappée au retour de l’école. Huit dans plus tard, en 2006, elle a réussi à échapper à son ravisseur.

Aussi dans Culture :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!